happy days

Posts Tagged ‘policier

 

 

 

une ombre plus pale

 

                     Andrea H. Japp publie cet automne « Une Ombre Plus Pale », chez Calmann-Levy .

 

Japp,-Andrea       Japp est nee en 1957, francaise, docteur en biologie et toxicologue . Dans les annees 1990, elle publie ses premiers romans policiers qui sont distingues rapidement par le public et les professionnels . Et depuis, elle poursuit  regulierement la construction de son oeuvre , qualificatif merite compte tenu de la qualite et du suivi de sa production .

 

 

            La presentation de l’editeur :  » La profileuse du FBI Diane Silver poursuit sa traque des serial-killers . Son acharnement est, au fond, ce qui la porte, lui permet de survivre, et elle y consacre chacune de ses minutes . Diane s’ est associee avec Rupert Teelaney, alias Nathan Hunter, l’une des plus grosses fortunes de la planete, pour eliminer ces bourreaux et proteger leurs futurs victimes . Mais elle cherche avant tout a retrouver la « rabatteuse » qui a conduit sa fille Leonor, 11 ans, jusqu’a son tortionnaire . Elle sait pourtant qu’ en s’ alliant a Nathan/Rupert, elle a choisi le camp de l’ illegalite, de l’ extreme solitude . Alors qu’ a Paris…[…] …monstrueuse charade devient de plus en plus incomprehensible . »

 

 

dans la tete le venin9782702139677-G       Ce livre est en fait la suite de  » Dans la Tete le Venin  » ( Calmann-Levy ), publie en janvier 2009 .

 

 

 

 

 

 

 

                                                                              Depuis que j’ai lu les premiers ouvrages de Japp, j’ ai essaye de lui rester fidele . En effet, la serie de ses romans ou elle met en scene Gloria Simons-Parker, une mathematicienne qui aide le profileur FBI Cagney a resoudre les histoires criminelles, est excellente et j’ai la nostalgie de cette veine brillante .omnibus japp

 

          Les editions du Masque ont publie l’omnibus de quatre de ces romans en 2001,  portant la mention  » 1  » et a ma connaissance, il n’y en a pas eu d’ autres . je vous le conseille .

 

                                                       En revanche, si j’ avais note que « Une Ombre plus Pale » etait la suite de  » Dans la Tete le Venin » que j’ avais lu, je ne l’aurais pas achete et pourtant …

Il y a de l’ honnetete chez Japp et du talent, et quelques soient les voies differentes qu’ elles a cherche a emprunter ces dernieres annees, ses romans sont respectueux du lecteur, pas de remplissage, de racolage, de gros caracteres pour un petit bouquin, rien de tout cela .

Mais, j’ ai ete degoutee , en ce qui concerne ses deux derniers ouvrages par le sadisme qui est le veritable sujet de cette suite , il y a parait-il encore un livre a venir . La violence psychique et physique sadique faite aux femmes et aux petites filles et la description de ses differentes expressions est a mes yeux dissuasive pour continuer a lire Japp, dans cette inspiration . Cela me semble redhibitoire sur la forme et malsain sur le fond parce que j’ y vois un risque de banalisation des comportements deviants, meme sous pretexte  litteraire de chasse aux monstres .

Son ecriture est nette et rapide, bien que ses personnages soient peu fouilles, elle a une bonne connaissance de la psychologie du pervers paranoiaque que l’on trouve egalement du bon cote de la barriere puisqu’il s’agit du chef de l’equipe des policiers de Quantico qui flanquent Diane Silver, la profileuse, dans ses enquetes .

Bien integre a son environnement, insoupconnable, autoritaire, coherent, convaincant dans ses raisonnements les plus deviants, psychorigide… certain d’avoir raison en tout .

 C’ est un livre desespere, mais pas complaisant, pas assez travaille psychogiquement et l’on sait qu’ elle peut mieux faire a cet egard . C’ est un livre froid, il n’y a pas de contact entre les personnages, ils ont tous souffert au-dela de leur humanite, n’ ont plus de sentiments, que de l’amertume, la vie les a transforme en serial- vengeurs . La Justice est inexistante, on nettoie, on fait place nette, on execute, l’optimisme est mort avec le mal triomphant .

Une seule touche de lumiere dans ces tenebres, Kim  « artiste florale », l’ epouse asiatique de l’ un des policiers dont elle  ignore la veritable activite . La jeune femme tient une boutique de fleurs et ses journees , riches en anecdotes, pour elle, sont l’antidote qui sauve son policier de mari du desespoir letal . La vie peut-elle etre belle, malgre tout  ?

Calmann-Levy, No d’ editeur ; 14692/01. Depot legal ; aout 2009 .  305 pages,   19, 90 euros .

Étiquettes : ,

Patricia Wentworth  Mr . Zero

Voici dans la collection « Grands Detectives  » de 10/18 , sous le numero 4272 ,  un roman  de Patricia Wentworth, dont le titre original est  » Mr . Zero »  . Publie pour la premiere fois en 1938, en langue anglaise . La traduction est d’ Eric Moreau .

Cet ouvrage fait partie de la longue serie des romans policiers ecrits par Patricia Wentworth, decedee en 1961 .

Sa creature la plus connue est Miss Maud Silver, dame agee et sagace, detective en costume de flanelle grise, armee d’ aiguilles a tricoter et incollable sur l’ oeuvre du poete Tennyson dont certaines reminiscences  l ‘ aident a resoudre les intrigues les plus etranges . Un policier, l’ inspecteur Lamb est present souvent et  devient meme le personnage principal de trois romans . Pour le reste de la production, il s’agit de romans sans lien les uns avec les autres . C’est le cas ici .

L’ editeur nous dit que  » la belle et ingenue Sylvia Colesborough a l’art de s’ attirer les ennuis. Fort heureusement, sa cousine, Gay Hardwicke, a toujours su l’ en depetrer . Mais, cette fois, l’ affaire semble beaucoup plus serieuse que de simples broutilles de jeunesse . Mariee depuis peu a Sir Francis Colesborough, un politicien influent qui lui a formellement interdit de jouer son argent, Sylvia n’ a pas su resister a la tentation. La voila contrainte d’ accepter l’ odieux marche d’ un mysterieux maitre chanteur, Mister Zero. Il l’aidera a rembourser ses dettes a condition que la charmante ecervelee subtilise des papiers dans le bureau du Home Secretary… Appelee a la rescousse, l’ intrepide Gay se retrouve au coeur d’ une machination orchestree par un homme bien decide a menacer la paix interieure du Royaume-Uni .  »

 

 

Ce roman tient ses promesses, pas plus, pas moins . Pour quelques euros, on se retrouve a la fin des annees trente dans la Haute Societe anglaise, on passe le week-end a la campagne avec le ministre de l’Interieur qui a dans sa poche de pardessus une enveloppe contenant un document de premiere importance !  Il est accompagne par ses secretaires ,  hommes dignes de confiance . 

Leur hote , homme etrange a la fortune recente et souvent en deplacement , est marie a la plus jeune, la plus jolie et  la plus sotte des creatures, Sylvia  qui est meme qualifiee « d’appartement vide  » par un des protagonistes .  Sa cousine Gay raisonnable et intrepide est amoureuse de l’un des secretaires du ministre . Ce beau jeune homme vertueux aurait un avenir brillant, si on ne l’accusait d’ avoir vole l’ enveloppe dans la poche du pardessus de son ministre  . On assiste  a des scenes de bal, a des attentats nocturnes, des coups de feu dans les allees du parc, a deux meurtres, on roule en Bentley et on prend le the avec des petits gateaux .

La fin est heureuse pour les gentils et funeste pour les vilains et le Royaume est sauf . Nous aussi qui avons passe deux heures, comme au cinema serie B, pour le meme prix et sans en garder plus de souvenir , seulement le sentiment de s’ etre agreablement change les idees .

Étiquettes : , ,

mai 2017
L M M J V S D
« Jan    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
mai 2017
L M M J V S D
« Jan    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Blog Stats

  • 129,781 hits
%d blogueurs aiment cette page :