happy days

Les embruns

Posted on: 24 août 2018

Au large
Jusqu’au rivage
Des traits de pluie
Percent les vagues
À grand bruit

L’horizon est brouillé

Impression d’aquarelle
Délavée
Les couleurs ont coulé
Se sont mélangées
Tout semble
Gris beige brun

Les embruns
Bulles de vagues
Ressac et courants
Soulevées par les vents
Sont portés
Vers les cieux
Jusqu’aux nuages

Alors c’est le temps délicieux
Où je marche le long de la plage

(Copyright)

(« Coastal » Taylor Kinzell)

Publicités

23 Réponses to "Les embruns"

Bonjour Dominique, vous décrivez exactement l´ambiance de la côte , sur la côte d´Opale et aussi sur la côte belge , qui était plus proche de chez nous.
Nous revenions le soir, soûlés de vent, d´odeurs marines, d´iode (ça, ce sont les parents qui le disaient : )
Et les cris des mouettes qui tournoyaient au-dessus de nos têtes.
Je sais qu´il y a un lourd consensus entre les goélands, les mouettes, et vous . Mais ces cris me rappellent toujours les week-ends à Nieuport.
Et courir dans les bâches d´eau , entre la mer et le sable.
Parfois, nous avions droit à une grosse « gaufre flamande » , au sucre en poudre . Un truc indigeste au possible, mais tellement bon .
Et le summum du bonheur était une heure de kuistaxe …
Nous avions l´impression de faire un rallye , ah-ah .

Hello Darie,

Cette région , dont nous partageons le goût, est mon air et ce qui me nourrit.
Bise

Bonsoir Dominique, un poème pour se promener en vraie dame de la côte que vous êtes, quand les plages sont désertées, quand la brume et la mer se confondent, quand le vent couche l’oyat, ces grandes herbes des dunes, comme des balais, ce que c’est beau ces plages débarrassées du parfum tenace des crèmes bronzantes. Je n’aime pas les mouettes ni ces oiseaux marins en général, et pourtant ils sont dans leur élément, si fondus en couleurs.
Je ne crois pas à la mer des cartes postales, bleue indigo, turquoise, ni aux soleils oranges, je préfère le gris et le blanc de ces côtes du Nord infiniment plus reposantes, vivifiantes et authentiques. J’aime ces brumes de solitudes.
Votre poème évoque un retour aux sources, les premiers pas sur le sable qui n’a rien gardé des traces des vacanciers de l’été.
J’aime beaucoup cette arrière saison sur la plage quand les vagues ont fait place nette, effaçant l’inutile .
L’illustration est très fondue et diluée, très en harmonie avec votre texte. Evidemment, je ne connaissais pas ce peintre !!!!!

Bonjour Monique, nous sommes les hautaines de France.
Et l’amie Darie connait bien aussi.
La cote d’Opale , bien nommée, présente des tons qui réjouissent ma vue.
Ils sont d’une richesse stupéfiante pour qui s’y attarde.
Tous les sens, en fait , sont flattés, c’est toujours le premier jour et l’éternité.
Mémoire et renaissance.
Bise

Monique, vous évoquez les oyats des dunes . Oh… le mot se souligne de rouge comme si les oyats n´existaient pas ou n´existaient plus …
J´espère que les dunes et les oyats existeront toujours, c´est tellement beau .
Dior a créé le parfum DUNE , et la publicité était superbe .
C´était un brin d´oyat qui , poussé par le vent, dessinait un arc de cercle sur le sable , puis sur une joue féminine .
Quelle patience il avait fallu au caméraman pour filmer tout cela à la perfection : ) On ne devinait pas de trucage , en tous cas …

Chère Darie, les dunes existeront le temps des oyats.

Dominique, il y a les touffes d´oyats , et aussi les fleurs jaunes de sable , accrochées tout le long d´une longue tige.
J´ai trouvé la fleur sur des photos, mais son nom n´est pas écrit , car c´est une photo sur un blog , « Les marcheurs du Crotoy » : )

Darie, on trouve aussi de fines asperges, des petits oiseaux à huppe qui piètent plus qu’ils ne volent et de discrètes orchidées.

Darie, ces oyats sont typiques aux côtes du Nord, je ne me souviens pas en avoir vu ailleurs, chaque côte a sa spécificité ce qui rend le paysage différent. Cette mer, qui n’est pas bleue (à ma connaissance) mais des tons parfois ardoise est bien plus vivante et abrite aussi des espèces qu’il n’y a pas ailleurs, même la couleur du sable diffère…. et ces chemins de douaniers qui surplombent, il fait bon y marcher évidemment paré et habillé comme il convient.

Dominique, bonjour, les « petits oiseaux à huppe » , je crois que ce sont des avocettes , qui ont un long bec un peu relevé à l´extrémité , n´est-ce pas? Quand j´ai aménagé en Suède, j´ai apporté deux beaux rideaux que j´avais fait moi-même ( c´est facile , tout est en ligne droite : ) .
Et le motif est un bord de mer avec des … avocettes! Le Viking en était tout surpris et presque ému . Hi-hi . Il y a des gens qui sont faits pour se rencontrer… Parfois, il y a des signes qui ne trompent pas … Sourire .
Je n´ai jamais vu d´asperges sauvages, sauf sur un reportage TV.
Mais dans la baie du Mont-saint-Michel, il y a des salicornes, et il m´est arrivée d´en ramasser pour le repas. Mais c´est contrôlé maintenant.
Certain(e)s vivent de ces cueillettes .

Bonjour Darie, je regarderai les avocettes pour vérifier si ce sont bien ces oiseaux.
Ils sont petits et sont quasi invisibles dans les plantes qui poussent sur les dunes.
Les asperges sont fines, elles aiment les sols sablonneux.

Vérification, non pas des avocettes.

Je peux demander à l´expert à son retour, mais un petit descriptif
l´aiderait ; il n´y a pas d´autres oiseaux sur mes rideaux : ))
Le Viking est parti voir un volatile rare à Hornborgasjön , une réserve naturelle, un paradis pour les oiseaux . Il y a des milliers de mouettes, canards , etc. je ne sais pas comment il va trouver « son » oiseau .
Mais il en est capable !

Le voilà ! J´avais dit qu´il trouverait l´oiseau au milieu des milliers de mouettes ! Mais c´était facile , avec sa tête rousse ébouriffée .
Un très bel oiseau , la nette rousse . Vraiment très beau .
Pour le petit oiseau huppé qui trottine dans les dunes , il vous propose le cochevis huppé. Il n´y a que celui-là qui est très petit, et qui trotte dans le sable . Il a disparu de la Suède , le Viking l´a vu en Bulgarie . On peut écouter son chant sur youtube (un peu comme une alouette ) .

Merci beaucoup Darie et monsieur ornithologue, il s’agit bien de cet oiseau le cochevis huppé, il passe inaperçu dans les dunes.
Il y a longtemps, j’envoyais des clichés « cherchez l’oiseau », tellement il se fond dans les plantes.

A vot´ service : )

Bonsoir Dominique, Darie,

Pleins d’oiseaux sur la côte d’Opale, il y a aussi le tarier pâtre j’ai eu quelques difficultés à trouver son nom, j’étais du côté de Fort Mahon, il y a aussi l’huitrier pie facile à repérer… j’espère avoir l’occasion un jour de voir les phoques !
c’est vrai que ce cochevis huppé passe partout, il vit aussi dans les landes désertiques mais il peut aussi se promener sur les trottoirs des villes, je lis qu’il est « casanier » !!… la baie de Somme est magnifique, sans être chauvine, les côtes du Nord n’ont rien à envier aux côtes méditerranéennes, tout dépend de ce qu’on vient y chercher.

Chère Monique, entre Etaples et Le Touquet, à l’embouchure de la Canche, quand la mer se retire il n’est pas rare de rencontrer des phoques et on se regarde tous dans les yeux, avec perplexité.

Bonjour chère Dominique,
J’aime les phoques, ils ont l’air lourdaud et pourtant d’une souplesse et agilité extraordinaires, en plus ils sont intelligents et puis j’adore leurs grosses moustaches expressives. J’aurais rêve voir un bébé phoque tout blanc mais ….!!!! on devrait interdire la chasse aux phoques mais je sais que des tribus en vivent. Avec le réchauffement, les igloos vont fondre, on verra des inuits venir chez nous en tant que réfugiés climatiques et les phoques seront sauvés… il est joli mon conte de mer !!!

Aujourd’hui, dans ma campagne et rien à voir avec les brumes de la côte d’Opale, deux hérons cendrés et les trois dernières hirondelles attardées ou perdues, qui sait. Si ce réchauffement climatique continue, peut être que les migrateurs resteront chez nous ?

Dominique, Monique, bonjour, des oiseaux d´Europe du sud migrent déjà vers l´Europe du nord . Le chef ornithologue a compté une demi-douzaine
d´espèces, apparues récemment ces dernières années .
Et l´aigrette aussi a commencé à nicher en Suède. Nous en avons vues parfois dans la baie du mont-Saint-Michel ; c´est un bel oiseau .

Et bien je puis vous dire mesdames que les goélands ont modifié leur calendrier et leur comportement, ils cherchent à à se loger à l’année .

Bonsoir Dominique, j’avoue ne pas avoir été frappée par les cris des goélands, sans doute ne vais-je pas assez souvent à la mer mais ce doit être énervant à longueur d’année. Je ne pense pas que ce soit une espèce protégée, il doit bien y avoir une solution pour empêcher leur prolifération ?
Ici, à la campagne, ce sont les ramiers qui roucoulent toute la journée et dès le lever du jour jusqu’à son coucher, ces pigeons, en principe, migrent vers l’Ouest mais les chasseurs qui les attendaient chaque année ont dû baisser la garde. Des nuisibles qui transportent des bactéries et fientent partout, c’est épouvantable… existe-t-il un lieu paradisiaque sans ces multiples parasites ? mais que serait la mer et la campagne sans les oiseaux ?
Le réchauffement de la planète va modifier notre paysage, des oiseaux migrateurs vont se fixer et muter peut être aussi.

Bonsoir Darie, c’est incroyable que les oiseaux d’Europe du Sud migrent vers les pays froids ! les aigrettes font une halte de temps en temps dans les champs, pour quelques jours, j’ai compté une colonie d’une vingtaine d’oiseaux, un jour j’ai vu une cigogne dans un champ, quant aux hérons cendrés, ils sont quatre et nichent dans le même coin, un petit bois avec un lac aménagé rien que pour eux, dans un pré où paissent des vaches, tout ce monde fait bon ménage. J’aime beaucoup ces grands oiseaux très fiers et très droits, relativement immobiles et contemplatifs, si j’ose dire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

août 2018
L M M J V S D
« Juin   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Monique dans BIEN SÛR
darie dans BIEN SÛR
Monique dans BIEN SÛR
darie dans BIEN SÛR
mareria dans BIEN SÛR
août 2018
L M M J V S D
« Juin   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Blog Stats

  • 135 531 hits
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :