happy days

Jardin du ciel

Posted on: 20 décembre 2015

« Dormir à la belle étoile
de l’ arbre de Noël 
au jardin du ciel »

image(Copyright)

Publicités
Étiquettes :

5 Réponses to "Jardin du ciel"

Dominique, ce jardin du ciel est extraordinaire comme celui de Trénet, et vous faites tomber la neige sur ce sapin d’étoiles.
Cela me remémore une nuit d’été dans la région, un peu fraîche la nuit, passée dehors sur la pelouse ( à moitié dans une tente d’Indien d’enfant), ou sur le balcon d’un hôtel à Delphes, ou sur des ferries vers la Grèce, ou là-bas…On regarde et on écoute les étoiles, comme Rimbaud..
« . Mon auberge était à la Grande-Ourse.
– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou »

Une nuit à la belle étoile sur un bateau qui faisait la liaison Athènes – Heraklion …
L’ expression « à la belle étoile » est amusante , est-ce vraiment le sens de « belle »?
On aurait pu dire à la brillante étoile …
Rimbaud regardait les mêmes étoiles que nous.

La belle étoile, c’est l’auberge du dernier voyageur qui n’a pas trouvé une chambre pour la nuit, c’est sympathique dans les nuits d’août réputées criblées d’étoiles, mais en décembre et malgré celle de Noël c’est moins confortable. La constellation, source infinie des poètes, des rêves, des prières etc……. mais à Paris nous avons le métro aérien, Prévert donne ici la main à Richepin et sa chanson des gueux, un poème détonnant devant un thème aussi lumineux :

A la belle étoile

Boulevard de la Chapelle où passe le métro aérien
Il y a des filles très belles et beaucoup de vauriens
Des clochards affamés s’endorment sur les bancs
Et de vieilles poupées font encore le tapin à soixante-cinq ans

Boulevard Richard-Lenoir j’ai rencontré Richard Leblanc
Il était pâle comme l’ivoire et perdait tout son sang
Tire-toi d’ici tire-toi d’ici voilà ce qu’il m’a dit
Les flics viennent de passer
Histoire de se réchauffer ils m’ont assaisonné

Boulevard des Italiens j’ai rencontré un Espagnol
Devant chez « Dupont tout est bon » après la fermeture
Il fouillait les ordures pour trouver un croûton
« Encore un sale youpin qui vient manger notre pain »
Dit un monsieur très bien

Boulevard de Vaugirard j’ai aperçu un nouveau-né
Au pied d’un réverbère dans une boîte à chaussures
Le nouveau-né dormait, dormait ah ! quelle merveille
De son dernier sommeil
A quel petit veinard, Boulevard de Vaugirard

Au jour le jour
A la nuit la nuit
A la belle étoile
C’est comme ça que je vis
Où est-elle l’étoile
Moi je n’l’ai jamais vue
Elle doit être trop belle pour le premier venu
C’est une drôle d’étoile,
C’est une triste vie.

Jacques Prévert.

Une année, en Thaïlande, la nuit se parfumait de jasmin, nous étions assis dans le sable tiède et les étoiles de la nuit se baignaient dans la mer, les toutes petites vagues amenaient avec elles ces reflets d’étoile, une nuit bleutée et argent, d’une beauté à couper le souffle, spectacle inoubliable et gratuit offert à chacun.

sans toi ni moi
une nuit a la belle étoile
sous les lueurs du ciel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

décembre 2015
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
décembre 2015
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 130,794 hits