happy days

Les fruits de la terre

Posted on: 22 juillet 2015

Carl Larsson

Carl Larsson

Les sucres de l’ été 

Ont gonflé les semailles

Fruits épis

Légumes et ail

C’ est l’ heure de la moisson

La cueillette avant

Les orages de saison

Une année généreuse

L’ autre non

Qu ´ importe il faut se hâter

De ramasser

Les fruits de la terre

Avant que les mystères

Du ciel

Ne s’ en emparent

Et les laissent aux vers

Comme miel

Et nectar

L’ ivraie n’ est plus

Le blé a pu croître et mûrir

Mais les coquelicots

Hélas

Se font rares

Les fleurs des champs

Sont devenues urbaines

Ornent les jardins

Et les rond- points

Où la cueillette est vaine

Réminiscence 

D’ une France

Rurale

Ou chacun connaissait

Le nom des arbres et des fleurs

Des essences

Quand un bouquet coupé

Vivait

Pour quelques heures

(Copyright)

Publicités
Étiquettes :

27 Réponses to "Les fruits de la terre"

Dominique, j’aime tout dans ce poème léger, tellement d’actualité et toujours la peinture choisie qui parle avec les mots ! dans votre texte, il y a tous les mots-clé que nous avons évoqués récemment, en faire une sorte de tresse il n’y avait qu’un pas mais il fallait le faire !
La terre, mère nourricière, bientôt tout sera moissonné et il ne restera que quelques grains éparpillés dans les ornières avec les derniers coquelicots témoins des récoltes ! cette année, ce sera l’adieu aux maïs qui ont trop souffert de la sécheresse. La terre est dure parfois, une gueuse disent les paysans.
C’est vrai que l’urbanisme mange petit à petit la campagne, un jour il n’y aura que des villes qui n’auront plus que des rêves de campagne. Il faudra plier sous ce fléau ! on regardera le coquelicot comme une fleur séchée, avec les immortelles.
Merci pour ce blog poétique et très culturel.
Bises.

Merci Monique pour ces aimables propos, d’ un blog à l’ autre, nous nous promenons.

Ls cueillettes sont un des grands plaisirs de l´été .
 » Mère nourricière  » , c´est le mot exact Monique .
Dominique , vous nous rappelez les chapardages de fruits , et même le glanage des p-d-t que ma sœur et moi avions fait 2-3 fois . C´était très drôle , car nous faisions un feu de bois pour les manger en robe des champs . Une p-d-t , de la vache-qui-rit dessus , beaucoup de cendres , et c´était le paradis sur terre …
C´est en Suède que j´ai cueilli le plus de variétés de  » fruits de la terre  » .
Myrtilles , airelles , plaquebières ( voir sur wiki ) , framboises , et des champignons bien sûr . On peine beaucoup , mais quelle récompense .
Vous n´oubliez pas les fleurs , même si elles sont rares … Il y a même de l´ivraie ( j´avais vu hier , mais j´étais à court d´idée : )
J´avais surtout vu au premier coup d´œil , la peinture de Carl Larsson . Ces cartes sont très mignonnes , et vraiment typiques des paysages suédois . Ce sont des pommiers sur la carte ; il y a de nombreuses espèces différentes dans les jardins privés . J´avais moi-même recensé une vingtaine d´espèces dans les environs , et sept ou huit espèces de poires . J´ai l´œil … sourire .

Je sais Darie que vous avez l’ œil vif et j’ avais choisi cette plaisante illustration de Carl Larsson pour vous faire…un clin d’ œil. -:)))

C´est sympa Dominique , et puis vous en faites profiter tout le monde par ce petit clin d´œil : ) Elles ont un petit air désuet , car Carl Larsson est de 1853-1919 , mais il y a toujours un côté actuel dans ses images , par les maisons et les activités d´été des enfants . Quand on tape carl larsson , on voit lire un peu de qui et quoi il s´agit , avec l´exposition qui a eu lieu à Paris en 2014 .

Je reviens de la gare : )) J´avais tardé à envoyer le commentaire , et je vois la vidéo de Monique à l´instant . J´y cours …

Je viens de faire un petit tour du côté du peintre que je ne connais pas, et de sa biographie, ses aquarelles de petits bijoux à feuilleter… il est dit qu’il a pu faire vivre sa famille de son labeur, c’est franchement touchant, ces cartes postales anciennes qui ressemblent parfois aux nôtres de la même époque, mais avec le cachet suédois, comme un bonnet et un pull par exemple, j’adore tout cela et quelle chance de le découvrir. J’aime beaucoup son aquarelle représentant sa femme Karin et leur fille Suzanne, à croquer !
La finesse et la chaleur d’un intérieur suédois, ces pots de fleurs comme en vitrine devant les fenêtres à petits carreaux. Je me demande si les maisons en Suède sont en bois ?

C’ est charmant n’ est-ce pas, jolies couleurs, dessin délicat, évocation d’ une vie paisible.

Ce que j’aime !!! ci-dessous 8 minutes de bonheur. merci Dominique pour la découverte.

Merci l’ amie Monique pour ce lien.

Oui Monique , presque toutes en bois . Mais parfois , elles sont recouvertes d´un  » parement  » de briques .
Le bois demande de l´entretien de peinture . Il faut le faire quand on est encore vaillant , c´est un travail ardu . D´abord brossage à
l´eau , et deux couches de peintures après séchage . Celles que vous voyez sur l´image est typique ( rouge ) , c´est la teinte traditionnelle , mais il y a une raison . Il y a du cuivre dans cette peinture rouge , et cela évite les agressions des moisissures et de champignons . Les bois sont traités maintenant , mais certains aiment toujours ce rouge . Moi , il me lasse , je préfère le blanc : )

Darie, je ne connais pas la Suède mais je la voyais ainsi, les maisons en bois, comme les églises ??? le bois est un matériau noble, mais difficile à entretenir, il est exigeant, effectivement, il faut être jeune et plein de santé pour l’entretenir. Je vois par exemple les extérieurs de nos maisons avec des grilles, des portails en plastique, quelle horreur !!!! plus de ferronnerie travaillée, plus de bois sculpté, trop cher, mais avec le plastique un coup d’éponge ou de jet et c’est lavé ! je crois que l’on perd le goût des belles choses pour en privilégier l’aspect pratique mais le coup d’œil n’y est plus.
J’aime ce rouge, c’est flambant au milieu des neiges, un peu comme une image d’Epinal du père Noël avec ses rennes !
Vos bois sont probablement « vraiment » traités, ici je me méfie du bois dit traité, au bout de deux ans il faut tout repeindre, le bois est devenu terne.

Une jolie video sur les peintures de Carl Larsson ( 8 minutes) :

Un cadeau, huit minutes de bonheur à renouveler sans modération.

Et si je vous disais que ce poème m’inspire un sentiment de tristesse, alors qu’il évoque ce moment où se cueillent les fruits de la terre…D’ailleurs toute la seconde partie parle de ce qui n’est plus, réminiscence de qui était ( et n’est donc plus, l’imparfait),ou de ce qui est devenu un ersatz ( ah, les fleurs des ronds-points!)…La moisson n’est plus une fête; on s’en rend compte parce qu’on voit les grosses « rondelles » de paille ..Peut-on encore cueillir un vrai bouquet de fleurs des champs??
Le tableau de Carl Larsson donne une impression de plénitude: les fruits, la famille, l’harmonie des couleurs: bleu, jaune, vert, un peu de rouge. Il y a bien longtemps, j’avais acheté un carnet de 50 cartes postales reproduisant des tableaux de ce peintre, qui m’ont beaucoup servi du temps des courriers écrits à la main! Et je ne peux m’empêcher de voir Darie dans ce verger…

Mareria, je comprends votre point de vue, il y a l’été, l’or des moissons et puis sur la terre épuisée, le repos de tout ce qui a été glané, récolté, engrangé… on pense ensuite au prochain renouveau car tout est perpétuel, ne change que les saisons (et les intempéries !).
La petite note triste, c’est que la ville gagne sur la campagne, les raisons n’en sont plus poétiques mais politiques (quel vilain mot), hélas, nous sommes trop nombreux à vivre sur cette terre (de France notamment), à nous loger, à nous nourrir, un jour, comme je le sens, la campagne ne sera plus qu’un rêve figé sur une vieille aquarelle par un autre Carl Larsson et nous rêverons à ces petites filles que nous fûmes. Alors on tente de décorer ces ronds point, les « chicanes », de ces fleurs champêtres (elles nourrissent aussi les abeilles).
Non, on ne peut plus cueillir un bouquet de fleurs des champs, on ne peut plus manger les baies sauvages ni cueillir les mûres sur les buissons des chemins (tous balisés), il n’y a plus les églantiers qui nourrissaient toute une faune, le paysan retourne la terre jusque dans les ornières et pour l’agriculture intensive, il y a les produits chimiques. Hier on se griffait aux sentiers, aujourd’hui on enfile des chaussures de marche et on suit le parcours fléché.
Oui, c’est triste de penser à ce nouveau paysage qui se dessine ! bientôt, un petit livre pour les enfants du futur « dessine-moi la campagne » !!
Voilà que je plombe le poème !!!!!!

Mais non Monique, pas du tout !

Bonsoir mareria, nous sommes peut-être entre deux époques, ce que nous avons connu n’ est plus, mais nous pouvons en témoigner et nous avons encore le bonheur de jardiner et récolter chez nous ; je n’ ai pas vu de bleuets depuis des années, et on ne peut se promener dans les champs librement.
L’ œuvre de Larsson nous ramène à cette dimension domestique, la maison et son verger, la famille, l’ enfance. Et à Darie…-:)))

Dominique, j’ai des bleuets partout dans le jardin, ils se propagent en touffes anarchiquement où ils veulent, ils font de jolies couronnes aux bordures, autour des massifs, un seul pied et on en a vingt (avec le temps !) !
C’est vrai, les petits bois sont devenus « propriété privée » à cause de la chasse qui est très rentable… on vient pour tirer des faisans, des sangliers et des chevreuils, ils sont nombreux ! j’ai un voisin qui a acheté un petit bois, dans le temps on y trouvait du muguet maintenant ce sont les canettes de bière, les nouveaux « desperados »…. et les machines à deux roues, voire les quads ! les fléaux des villes ont atteint la campagne !

Bonjour les campagnard(e)s de cœur … La ville qui mord sur la campagne , c´est sournois et c´est irréversible . La France devrait être plus vigilante pour préserver les espèces végétales et animales sauvages ( insectes , batraciens , petits mammifères , etc ) . C´est mieux en Suède dans ce domaine , mais malgré tout , les grenouilles se font rares , les papillons aussi , les ruches diminuent .
Par contre , les nouveaux venus ( pyrale du buis , la xylella fastidiosa des oliviers pour ne citer qu´eux ) prospèrent dangereusement …
Cela semble préoccuper les écolos du dimanche comme d´une guigne .
Quant aux vrais écologistes , ils doivent être dépassés …

Bonjour Darie, la GB ressemble à cet égard à la Suède, nombreuses et régulières campagnes informatives, programmes tv pour la préservation par chacun de la nature, jusque dans le plus petit jardin urbain.
Recommandations pour y construire de petits plans d’ eau pour faire venir insectes, plantes aquatiques…
Plantes à papillons, mellifères etc.

C´est une bonne initiative Dominique . La pédagogie à travers la TV , c´est tout à fait ce que je pense . A force de répéter , de montrer les techniques , de sensibiliser , on va dans le bon sens .
Je n´ai pas oublié vos petits rouge-gorges , une patte chez vos voisins , une patte dans votre carré urbain . C´est un bonheur : ))

Oui Darie, on l’ appelait Robin et on estimait qu’ il habitait chez chacune mais en fait, Robin et son sale caractère était convaincu que nous habitions chez lui.
Les anglais sont excellents pour la pédagogie Tv, ils y a de même de remarquables émissions historiques qui apprennent la construction du Royaume Uni de façon passionnante.
C’ est un ciment pour toutes les populations qui migrent en GB et apprennent ainsi aisément les fondements de leur nouveau pays.

Conversation très intéressante et différents points de vue. C’est un peu comme les indiens d’Amérique qui étaient chez eux, les fils du vent et de la terre mais un jour des hommes sont venus pour leur dire qu’ils n’étaient plus chez eux, qu’ils avaient de nouveaux maîtres et que dorénavant ils occuperaient seulement les places qui leur seraient assignées par les nouveaux » civilisés » !! j’en ai rencontré un qui se souvient, il était « guide touristique » dans la contrée qu’il avait reçue de ses pères. Il habitait une case modernisée, il n’avait plus qu’un mauvais rhum pour retenir ses souvenirs.
Mauvaise pédagogie qui peut faire croire aux populations itinérantes que la terre n’a pas d’histoire puisqu’il faut la gommer au profit d’une histoire qu’il leur faudrait écrire à leur manière…. Je pense que la préservation de la nature et son respect passe aussi par le respect et la connaissance du pays que l’on épouse. Je pense que c’est cet esprit là qu’il faut développer en France, cela va bien au delà de la mare aux grenouilles.

Je vous approuve chère l’ amie Monique et je pense que cette acculturation passe aussi par inciter à construire des mares ( aux grenouilles) parce que
c’ est se familiariser avec l’ héritage « naturel  » du pays accueillant et la façon de considérer
l’ environnement et le respecter comme les indigènes.

Je viens de découvrir un très beau blog consacré à Carl Larsson, très détaillé avec des portraits inédits, des aquarelles, mais aussi une biographie très complète de l’aquarelliste et de sa famille :

arts-lubies.blogspot.com/2014/05/les-enfants-de-carl-larsson.html

Intéressant : En 1884, l’Etat Français lui acheta l’aquarelle « La Pièce d’Eau » lors du Salon de Paris, mais l’artiste déclina la proposition de devenir membre associé à l’Académie des Beaux-Arts .

Je découvre aussi que Carl Larsson était bon portraitiste . Le portrait de August Strindberg est parfaitement ressemblant . Bonne soirée .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juillet 2015
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Monique sur Un 11 novembre
Dominique sur Si un jour
Dominique sur Si un jour
Monique sur Si un jour
Monique sur Un 11 novembre
juillet 2015
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Blog Stats

  • 131,447 hits
%d blogueurs aiment cette page :