happy days

Le vent d’ automne

Posted on: 7 novembre 2014

Van Gogh Paysage d' automne

Van Gogh Paysage d’ automne

Le vent d’ automne
Vibre les arbres
Qui sonnent
Comme harpes
Sans partition
Aucune note des sons

Le vent d’ automne
Du clocheton
Court le labyrinthe
Des colonnes
On peut entendre les plaintes
De la triste érosion

Le vent d’ automne
Qui s’ en étonne
Soulève les jupons
Décoiffe les matrones
Affole les dindons
Soufflés
Comme des fétus de son

Van Gogh Chaumière

Van Gogh Chaumière


Le vent d’ automne
Fait grincer
le portail mal fermé
L’ orage tonne
Il est grand temps de gagner
La maison

(copyright)

Publicités

4 Réponses to "Le vent d’ automne"

Le vent d’automne n’a pas fait son plein de feuilles mortes, et celui de Vang Gogh est étrangement calme et serein, seul l’arbre dénudé et hérissé trahi l’œil du peintre.
Voilà un hymne au vent plus qu’à l’automne, le vent coquin cela me rappelle le poème de Pierre Menanteau :

Le vent d’automne

Ah! ce grand vent, l’entends-tu pas ?
L’entends-tu pas heurter la porte ?
A plein cabas il nous apporte
Les marrons fous, les feuilles mortes.

Ah! ce grand vent, l’entends-tu pas ?
Ah! ce grand vent, l’entends-tu pas ?
L’entends-tu pas à la fenêtre ?
Par la moindre fente il pénètre
Et s’enfle et crache comme un chat.

Ah! ce grand vent, l’entends-tu pas ?
– J’entends les cris des laboureurs,
La terre se fend, se soulève.
Je vois déjà le grain qui meurt,
Je vois déjà le blé qui lève.

Voici le temps des laboureurs. »

Hello chère Monique, merci pour ce poème alerte !
L’ œuvre de Van Gogh évoque à mes yeux, les grands coups de vent de novembre par l’ arbre dénudé, les autres suivront bientôt, le ciel est évocateur.
Et puis, le poème se ferme sur le mauvais temps qui enfle, c’ est l’ autre œuvre, en vignette, qui l’ évoque ; la fermière (hollandaise ?) atteint le seuil de la chaumière sous un ciel tourmenté, se mettre à l’ abri, vite.
Bises.

Hej Dominique , le poème démarre sur un ton stylisé , imagé , puis arrive peu à peu dans la pleine réalité de l´automne , avec le portail qui grince , et le retour dans la tiédeur de la maison .
C´est cela l´automne : on voit la beauté des feuilles , l´ambiance typique de l´été disparu , mais on est content de rentrer chez soi après la balade ! Bonne journée , et chocolat chaud !

Hello Darie, c’ est bien l’ idée de ce poème ! ^^
Pour moi, un thé avec un nuage de lait et un petit biscuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

novembre 2014
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
novembre 2014
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Blog Stats

  • 130,584 hits
%d blogueurs aiment cette page :