happy days

Haïku d’ automne (8)

Posted on: 28 octobre 2014

Turner Clair de lune à Millbank

Turner Clair de lune à Millbank

Le clair de la lune
déteint
la planète bleue
de ses couleurs
du jour

(copyright)

Publicités

10 Réponses to "Haïku d’ automne (8)"

Bonjour Dominique: j’ai « ruminé » ce haïku d’automne et suis frappée par ses sonorités douces, ses rimes intérieures, ses allitérations ( clin d’oeil du prof); et, association mystérieuse, à présent j’ai aussi en tête le poème de Verlaine chanté par Ferré « Écoutez la chanson bien douce »… Ce clair de lune de Turner est « impressionnant », sans jeu de mot, car il ressemble à un soleil levant ou couchant: ce sont bien les couleurs atténuées qui font penser à la tombée de la nuit; c’est un tableau des débuts de Turner, si je comprends bien, et il ne doit pas être exposé en ce moment à Londres dans la rétrospective  » Late Turner », dont on commence à parler ici.

Bonjour Marmara, on dit parfois que Turner est un des précurseurs du mouvement impressionniste.
Le tableau ici est une étude.
Si vous passez par Londres, la Tate Britain expose en effet Turner, ses 15 dernières années et le V&A Museum nous présente le jeune Constable qui fut un admirateur modeste de Turner, impressionnant à ses yeux (nous y revoilà !).
Amitiés.
Avec un peu d’ imagination et de hardiesse, je m’ amuse à supposer que « déteint » et « atténué » ont racine commune.

Ecoutez la chanson bien douce

Ecoutez la chanson bien douce
Qui ne pleure que pour vous plaire,
Elle est discrète, elle est légère :
Un frisson d’eau sur de la mousse !

La voix vous fut connue (et chère ?)
Mais à présent elle est voilée
Comme une veuve désolée,
Pourtant comme elle encore fière,

Et dans les longs plis de son voile,
Qui palpite aux brises d’automne.
Cache et montre au coeur qui s’étonne
La vérité comme une étoile.

Elle dit, la voix reconnue,
Que la bonté c’est notre vie,
Que de la haine et de l’envie
Rien ne reste, la mort venue.

Elle parle aussi de la gloire
D’être simple sans plus attendre,
Et de noces d’or et du tendre
Bonheur d’une paix sans victoire.

Accueillez la voix qui persiste
Dans son naïf épithalame.
Allez, rien n’est meilleur à l’âme
Que de faire une âme moins triste !

Elle est en peine et de passage,
L’âme qui souffre sans colère,
Et comme sa morale est claire !…
Ecoutez la chanson bien sage.

Paul Verlaine

Bonsoir Dominique et le cercle des poètes présents,

Ici, le clair de lune est sombre sans être un sombre clair de lune, c’est l’art du peintre.
Un haïku nocturne peut il vraiment être d’automne ? c’est le poète qui le voit ainsi. Comment différencier un clair de lune d’automne à celui de l’été, par exemple, car tout est contenu dans le langage du jour ?

Je vais faire appel au grand Victor Hugo pour un autre clair de lune :

 » Clair de lune

La lune était sereine et jouait sur les flots. –
La fenêtre enfin libre est ouverte à la brise,
La sultane regarde, et la mer qui se brise,
Là-bas, d’un flot d’argent brode les noirs îlots.

De ses doigts en vibrant s’échappe la guitare.
Elle écoute… Un bruit sourd frappe les sourds échos.
Est-ce un lourd vaisseau turc qui vient des eaux de Cos,
Battant l’archipel grec de sa rame tartare ?

Sont-ce des cormorans qui plongent tour à tour,
Et coupent l’eau, qui roule en perles sur leur aile ?
Est-ce un djinn qui là-haut siffle d’une voix grêle,
Et jette dans la mer les créneaux de la tour ?

Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ? –
Ni le noir cormoran, sur la vague bercé,
Ni les pierres du mur, ni le bruit cadencé
Du lourd vaisseau, rampant sur l’onde avec des rames.

Ce sont des sacs pesants, d’où partent des sanglots.
On verrait, en sondant la mer qui les promène,
Se mouvoir dans leurs flancs comme une forme humaine… –
La lune était sereine et jouait sur les flots ».

Bonjour Monique, un clair de lune d’ automne est…marron. RIRE

Bonsoir Dominique , Monique , Marmara , la lune avait perdu un peu de son mystère avec moi , quand on l´a visitée . Maintenant , j´admire le cran des hommes qui y sont allés , et même y courir sur son sol !
J´aime bien regarder la pleine lune , et je vois même les cratères et les petites collines , enfin… je crois . La lune est là pour nous faire rêver …
Bonne nuit …

Bonsoir Darie, quand on regarde la terre depuis la lune, elle mérite bien son nom de « planète bleue ».
Pour moi, la lune reste associée à Georges Méliès et à Tintin.
Dodo doux.

Hello Dominique,

Le plus grand drame pour moi fut le premier homme sur la lune, un exploit extraordinaire qui a tué le rêve de Pierrot et Colombine, il n’y avait rien ni personne sur la lune, quelle déception ! mais au piano, les petits doigts des enfants font encore des gammes sur ce premier clair de lune.

Bonjour Monique, pour moi la lune reste une loupiote à lumière pâle, familière et inhabitée…avec des traces de pas !

Bonjour Marmara, Darie, Dominique,

Vous savez quel clair de lune me vient à l’esprit immédiatement ? c’est celui de Werther sur lequel, petite ballerine en herbe, j’ai (sué) et dansé…. comme quoi la danse et la musique s’unissent au poème et à la peinture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

octobre 2014
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Monique sur Un 11 novembre
Dominique sur Si un jour
Dominique sur Si un jour
Monique sur Si un jour
Monique sur Un 11 novembre
octobre 2014
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Blog Stats

  • 131,499 hits
%d blogueurs aiment cette page :