happy days

Les champs de lin

Posted on: 24 mai 2014

Chemin dans les champs de lin Agnes Dortu

chemin dans les champs de lin Agnes Dortu


A vue perdue
Frêles fleurs bleues
Les champs de lin
Une palette
De céleste
Sans fin

Posées comme une voilette
Sur l’ herbe verte

Un peu myosotis
Pas vraiment bleuets
Chardons peut-être
Aucun crayon
Et pas de sons
Pour exprimer
Le vertige des couleurs
L’ ivresse du bonheur

Je suis au Paradis bleu

Cueillir et garder
Illusion
De la pérennité
Nulle éternité

Je reviendrai demain
Et déjà de loin
Je saurai
Que le lin
A perdu
Son ciel
La touche du divin

Il sera devenu terre
A terre
Tout vert

(copyright)

Merci à Grillon qui m’ a inspirée par sa page « Le long paradis rose ».

Publicités

13 Réponses to "Les champs de lin"

Oh, charmant paradis bleu ! Le tableau est très beau, vertigineuses couleurs !

Coucou grillon, entre ciel et terre, la beauté et la paix avant toute chose…

Bonjour Dominique; quelle belle rhapsodie in blue… paradis bleu éphémère mais qui reste gravé dans la mémoire, par ce poème et ce tableau aux harmonies subtiles; ils vont m’accompagner au fil des jours ( comme l’ont fait vos haikus de printemps).

Bonjour Marmara, Les couleurs suscitent et accompagnent nos énergies et humeurs, mais aussi bonheur de la contemplation.
Je tente également d’ exprimer ici que le Paradis c’ est aussi l’ instant, mais pas forcément éphémère pour autant,
puisqu’ ainsi que vous le suggérez, il peut nous accompagner si nous nous imprégnons de sa joie paisible, simplement.
Amitiés.

Marmara, le grand Louis Aragon est tombé aussi sous le charme du lin bleu, dans « le fou d’Elsa » il écrit : « Un grand champ de lin bleu parmi les raisins noirs, Lorsque vers moi le vent l’incline frémissant, Un grand champ de lin bleu qui fait au ciel miroir, Et c’est moi qui frémis jusqu’au fond de mon sang … » Jolie aussi cette rhapsodie in blue ! ….. et le bleu des pervenches sauvages, elles poussent sur le bord des sentiers de campagne, quant au chardon magnifique qui s’y frotte s’y pique.
Mes bleuets se repiquent tout seuls, encore un nuage bleu très aérien.

Pardon de vous répondre, Monique, avant notre amie Marmara, si vous allez sur le blog de grillon, vous pourrez admirer ses pages consacrées aux iris bleus de son jardin breton, les clichés sont fantastiques !
Je suis toujours épatée par votre culture , camarade, merci pour ces lignes bleues d’ Aragon.

Bonjour Dominique , j´aime bien toutes ces références aux bleus .
Le chardon , symbole de l´Ecosse je crois . Les myosotis (  » oreilles des souris « , a dit Marmara 🙂 J´en fait de petits bouquets avec les galeopsis qui poussent partout . Et la fleur de lin qu´on voyait partout dans le Nord autrefois . Ces champs de lin se font rares désormais .
La tradition des drapiers du nord , des Flandres ( Ypres ) , en est sans doute la raison . Les usines de teillage de lin étaient nombreux .
Maintenant , le coton remplace le lin sans doute .
Les tableaux de A. Dortu expriment la sérénité . On voit qu´elle
est heureuse de peindre . Mais où dénichez-vous tous ces artistes ?

Hello l’ amie Darie,en effet l’ introduction du coton a progressivement entrainé le recul de la culture du lin, dans le nord, ainsi que vous le rappelez et aussi les Vosges, entre autres.
J’aurais pu, aussi bien, évoquer le bleu des champs de lavande, toutes ces nuances innombrables si difficiles à traduire en mots, à décrire !
Comme le ciel se reflète dans la mer et lui confère sa lumière bleue, j’ai imaginé que c’ est lui aussi qui teinte de ses reflets, les champs de lin en fleurs, « une palette de céleste ».
De mon point de vue, Agnes Dortu est une jolie peintre qui excelle particulièrement dans l’ art du pastel.
Bises.

Chère Darie, grâce à vous, j’ apprends un nouveau mot « galeopsis », si je connaissais cette plante, j’ en ignorais le nom et je lis que cela veut dire « belette » parce que cela y ressemble. (?)

Oupss , je n´avais pas vu les derniers commentaires … Je n´ai pas de mérite à connaitre ce nom , car j´ai une petite bouteille
d´extrait de cette plante , avec la photo , et elle pousse partout en Suède . Elle est très efficace quand on sent un refroidissement ,
un début de grippe . Je ne connais pas son nom commun , alors
je dis toujours des galeopsis , sourire . Bises .

Et hop ! Darie, vous m’ apprenez encore quelque chose …^^

Bonsoir Dominique, Darie, Marmara, Grillon,

Ici, il y a toujours des champs de lin, cette merveilleuse écharpe bleue coquettement piquée d’un coquelicot et du dernier brin d’un colza qui s’attarde. Ce bleu mouvant léger comme un voile est comme une soie sur les champs, mais cette petite fleur si belle ne vit que l’espace d’une journée. Notre lin est le plus beau du monde, mais oui, et la Chine nous l’achète en exclusivité, elle en fait des vêtements qu’elle nous revend ensuite.
Heureusement, chère Dominique, les haïkus sont éternels.

Hello l’ amie Monique, joli ce commentaire !
C’ est vrai qu’ un coquelicot fait comme broche (ou étoile) sur l’ étole (ou ciel) de lin.
Bise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mai 2014
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
mai 2014
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blog Stats

  • 130,607 hits
%d blogueurs aiment cette page :