happy days

Le poison du pouvoir

Posted on: 8 mars 2014

William Hogarth The polling (le vote)

William Hogarth The polling (le vote)

Au ras des coupes pleines
De haine
Tu boiras jusqu’ à la lie
Le poison du pouvoir
Que tu agonis
Et que tu crèves d’ avoir

Pour des fins peu avouables
Pas aimables
La cigüe de ta vie
Pauvre d’ esprit

Cours cours
Souris souris
Bonhomme
Agite-toi sourd
A la détresse des hommes
Ton but n’ est pas beau
Pas haut

Tu sautes pour décrocher la lune
Et les ténèbres suivront
C’ est écrit dans les runes
Ruines de l’ âme
La lumière qui fut
N’ est plus

Guerres
Municipales
Luttes inter
Nationales

Ne tourne pas rond
Se damne
Un monde où l’ espèce dressée
Sur ses deux pieds
Rampe plus bas
Que les vers plats

Régale-toi
Bonhomme
N’ en perds pas une goutte
Ton tour viendra
D’ être le repas

Voilà ce qu’ il en coûte
Et la facture est là
Elle sera encaissée
Pricipal et intérêts

Votez votez
Pour toi !

(copyright)

Publicités
Étiquettes : ,

18 Réponses to "Le poison du pouvoir"

Rude poème, très rude, Dominique !
Mais beau.

Bonjour francefougère, rares sont ceux qui oeuvrent pour le bien commun, bien compris.
Et soit ils ne durent pas, soit, l’ appétit leur vient aussi, en se mettant à table.
« Bon appétit messieurs, Ô ministres intègres… » Ruy Blas.
Ah, je rêve d’ un monde meilleur…où j’ écrirais comme Victor Hugo ! RIRE

Chère Do, vous écrivez comme Do, et c’est parfait!
Autres temps, pas tellement autres moeurs… mais on verra bien, gardons l’espoir !

Il est trop question de souris en ce poème, pas même de rat,
ce qui bien sur en retire là et le priNcipal, Dominique !
Veuillez donc corriger cette erreur d’ inattention en votre
vers ultime, le Lecteur vous en remerciera !
Tse tse tse … A tout il faut avoir l’ oeil, en 2014 …

Un grand merci, mon bon ami, et je serai rat vie de vous rat séréner, mais pas pitié, cesser de rat ler

Et me revoici rat îlien, rat sur Ré donc, j’ ai toujours apprécié
les îles, même de l’ Atlantique, sectaire je ne suis, enfin pas
trop …

Bonjour les amis,

Ah, la politique, « c’est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres », je ne sais plus qui a dit cela mais c’est bien pensé.
Dominique dresse un tableau sans complaisance des carriéristes de tous poils, mais aujourd’hui il y a un bémol, c’est que nous ne les croyons plus, ils ne sont plus crédibles. Quand une campagne descend à ce point dans le caniveau, on ne peut pas respecter ceux qui s’y roulent et s’y complaisent.
Pourtant, j’irai voter contre, oui nous ne votons plus pour un pouvoir politique mais contre un autre, drôle de façon de voir l’avenir. En fait, on n’arrête pas d’être dans l’opposition à faire sienne la citation : « je suis pour ce qui est contre et je suis contre ce qui est pour » !
Ne pas oublier que la rançon du pouvoir, c’est le peuple qui la paie.

Tiens, je vois ici un rat massé !

Monique, VOTRE aphorisme est de première classe !
« La rançon du pouvoir, c’ est le peuple qui la paie » (copyright)

Oui, aujourd’ hui, nous avons la visite d’ un rat tatiné…

Les aphorismes sont toujours parlants, très courts ils vont droit au but comme une flèche !
Au « poison du pouvoir », parfois on préfèrerait « le pouvoir du poison »… c’était juste pour détendre l’atmosphère !! j’ai toujours rêvé d’un rôle comme « arsenic et vieilles dentelles » !

Ah oui, j’ aime beaucoup quand les messieurs mettent le 78 T sur le pick up et que la vieille dame s’ arrête à la porte pour écouter et apprécier le jeu de musique de chambre de ses locataires !
Une trouvaille.
Oui oui Monique, comme vous avez raison, « le pouvoir du poison » c’ est tellement plus cool !
RIRE

Bonjour Dominique; comme le dit France Fougère , c’est un poème rude, mais tellement vrai; il me fait penser aux caricatures de Gustave Doré; « peuple » rampant, valets du pouvoir , voix de son maître, et surtout mauvaise foi et mensonges; je crois que c’est la 1ère fois que je ressens un tel dégoût, très profond, et sans espoir! Bien sûr que j’irai voter …En tout cas, cela fait du bien de partager ce sourire amer avec vous.

Merci Marmara,
oui, malgré tout, nous devons aller voter !

Une fois en mon village nous avions le terrain et pas encore
la maison, un candidat est passé lors de sa Campagne, pour
nous proposer de voter pour lui, en nous proposant l’ eau et
l’ électricité dessus, d’ ici 1 mois après le vote …
Bien que d’ un bord opposé, en Corse cela veut dire, non de
la famille ou Clan, mon père acquiesça, ma maman votant et
pour lui l
En notre village, il recueillit une voix, deux quinzaines plus
tard, nous avions ce que nous n’ aurions pas pu espérer
avant un an ou deux
Ce Monsieur était donc de parole, chose rare .

Les rudiments de la démocratie , et la véritable égalité , sont ceux qui existaient sur les vaisseaux des pirates ! Le butin était ainsi partagé :
2 parts pour le capitaine ( il montraient ainsi qu´il était le chef ) , et une part égale à chacun des hommes . J´ai appris cela en lisant le livre de Daniel Vaxelaire ,  » Les mutins de la Liberté  » , basé une l´histoire authentique de la fondation de Diego Suarez (Madagascar ) . Je l´ai déjà mentionné , mais j´ai raffolé de ce livre . Je me demande si les premiers habitants corses , qui étaient des plus ou moins des pirates ,
n´est-ce pas Yannick-le-Corse ? ne se sont pas inspirés de leurs « traditions » pour écrire leur Constitution .
Je vois que dans « The polling » de William Hogart , le vote est une affaire d´hommes , il n´y a que des hommes . Il est très drôle ce monsieur Hogart …la calèche s´est cassée en deux ! C´est vrai ! Pourquoi ne dessiner que le vote , quand on peut y ajouter un petit imprévu ? :-))

La Corse est l’ une des rares îles au Monde, pour ne pas
dire la seule, à s’ être complètement désintéressée de la
mer, qui ne lui apporta que désagréments et non des
moindres, seuls les cap corsins furent des marins, au
sens propre du terme et certains au cours de l’ Histoire
Maritime, s’ y sont même distingués .
De pirates chez nous, non, on les a subi, certes, turcs
ou maures, mais d’ insulaires nenni, sauf si mercenaires
à l’ étranger et encore …
La Constitution de Corse, elle, ne vient que des idées
du Siécle des Lumières, vilipendées par les Philosophes
de ce Temps et notamment Rousseau, qui établit avec
le Patriote Pasquale Paoli, une belle, solide et assidue,
correspondance, amenant à son élaboration en 1755 .
Elle servit même de modèle à celle des insurgents
américains pour la leur en 1787, soit 2 ans avant celle
de France et déjà droit de vote était accordé aux femmes,
si Chef de famille, et non aux hommes déclarés impotents,
en France il fallu attendre 1946 … ceci n’ étant qu’ un
simple exemple à la maturité politique de ce petit peuple,
il y en a d’ autres encore …

« …droit de vote accordé aux femmes si Chef de famille , et non aux hommes déclarés impotents … » , voilà qui montre le côté sérieux qu´ils attribuaient au vote et la pertinence des décisions ! C´est curieux que la France n´ait pas copié ce modèle plus tôt . Cela aurait dû inspiré Napoléon lui-même quand il est arrivé au pouvoir.

Ce sont les Etats Unis d’ Amérique qui s’ en sont inspirés
de cette Constitution, la 1ère des Temps Modernes, pas
les français, qui ont fait la leur, pensant être les premiers
et au dessus de tout, comme à leur habitude, quant à
Bonaparte, il était bien au courant, son père était même
l’ un des Lieutenants de Pasquale Paoli, dans la guerre
contre la France, mais à la suite de belles magouilles
politiciennes et corses, il voulait devenir Colonel de la
Garde Nationale et de l’ échec cuisant de l’ opération
de Sardaigne, attribué à tort à Pasquale Paoli, chassé,
il épousa la cause de la Révolution et fit la carrière
qu’ on lui connait, son idole de jeunesse, lui, s’ exilant
à nouveau en Angleterre, où il s’ éteignit le 5. II .1807 .

Je vous ai redonné apparence un peu « humaine », puisque plus petits monstres, êtes-vous contents ?
Marmara, le tapis de table est signe d’ appartenance sociale, le homard repose sur un plat d’ argent et le citron pelé dont la pelure est en rouleau, le couteau à côté, est un symbole de précarité.
Tout passe.
C’ est un élémént fréquemment représenté dans les « vanités ».
Avez-vous observé les remarquables sujets d’ argent qui soutiennent le cor et la teinte de ce vin qui fera le bonheur du goûteur ?!
Un tableau admirable à détailler, disposition des éléments et éléments, rien n’ est hasard, mais a sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mars 2014
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
mars 2014
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Blog Stats

  • 130,794 hits
%d blogueurs aiment cette page :