happy days

Abaissons les persiennes …

Posted on: 29 août 2013

Picasso dormeuse aux persiennes

Picasso Dormeuse aux persiennes

Abaissons les persiennes de bois
Sur la jalousie
Des âmes esseulées
Blessées

Ainsi
Toi et moi
N’ attirerons pas
Le mauvais oeil
Des regardeurs du soir
Qui voudraient franchir le seuil
Nous empêcher de boire
Aux sources du bonheur
En rapprochant nos coeurs

La chair ne frémit que bien cachée
Soyons les recéleurs prudents
De notre cher trésor
Ardent
Les gardiens de la flamme qui consume nos corps
Impatients

Le store de Venise
Aux lamelles palpitantes
Un léger vent une brise
Et elles semblent vivantes
Sentinelles amies
De nos amours naissantes

Nul ennemi
De nos coeurs unis
Une flèche décochera
Qui percerait à jour
A travers meurtrière
Un bonheur si parfait
Qu’ il doit rester secret

Il sera hors d’ atteinte
Des hordes mercenaires
Des tueurs d’ amoureux
De ceux
Ils sont légions
Sur terre
De tous ces bataillons
Qui ne prospèrent
Qu’ à défaire
Les si tendres unions

Alors à la fin de ce jour
Tirons sur les anneaux
Des rideaux
De velours
Gainons
Un riche écrin
L’ alcôve pour dévoiler
Nos secrets en son sein
Ce dont nous avons faim

Et nous nous découvrons
A la lueur fragile
D’ une chandelle tremblante
Nos ombres dansent hésitantes
Nos corps s’ attirent incertains
Et nubiles
Deux aimants sans témoins
L’ éternité dans la selle des reins

Nous avions prudemment
Eloigné les dangers
Pour une nuit d’ amour
Sans serment ni toujours
Mais le jeune Cupidon
Nous l’ avions oublié
Cet enfant
Inhumain
L’ arc bandé
Par sa main
Soudainement
D’ une seule flèche décochée
Nos coeurs a transpercés.

(copyright)

Publicités
Étiquettes : ,

4 Réponses to "Abaissons les persiennes …"

Magnifique poème Dominique . Nous connaissions votre talent , mais celui-ci semble écrit d´une traite , comme venant du cœur sans retenue. Les amoureux doivent s´imaginer dans ce théâtre des sentiments et des élans . Bonne soirée .

Bonjour Darie, vous êtes indulgente, merci !
Vous savez à partir d’ un mot, un son, une association d’ idée, j’ écris une poésie.
Elle se met en place essentiellement par la musique, il faut qu’ elle sonne …
Et puis les jeux de mots, les double sens, il y a peu mais plein à lire et puis le rythme.

Peut être l’évocation poétique de cette citation très courue « pour vivre heureux, vivons cachés ».
J’aime bien Cupidon qui tire ses flèches à l’aveuglette, ces persiennes jalouses fermées au regards des curieux, et ce joli poème me rappelle une très belle chanson d’autrefois, « fermons nos rideaux » chantée par Jean Lumière (ça ne s’improvise pas)
C’est très beau, chère Dominique.

Oui chère la jolie amie,
Il s’ agit bien de cela, se mettre à l’ abri des jaloux, derrière la jalousie …
Ne pas se laisser atteindre par les flèches mortelles des mortels, aimer le bonheur sans susciter la fureur.
… Mais Cupidon n’ est pas humain. il a plus d’ une flèche à son arc, peut transpercer les coeurs ,et rien ne peut faire obstacle à cet archer ailé.
Et ce qui n’ était qu’ une nuit d’ amour devient alors une histoire d’ amour.
Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

août 2013
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
août 2013
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blog Stats

  • 130,153 hits
%d blogueurs aiment cette page :