happy days

Trois amis dans un bateau

Posted on: 6 juin 2013

Chauncey Ryder Le port d' Etaples

Chauncey Ryder Le port d’ Etaples

Le chien Igor
A tribord
La chatte Houpette
A babord

Confortables
A bord de mon canot
Gonflable
Canotier sur la tête

Nous naviguons
Sur la Canche
Comme des poissons
Tanches
A l’ horizon
La Manche

Chien de mer
Poisson-chat
Ils sont tout cela
Les deux font la paire
Et moi

Le fond
De notre petit bateau
Est étanche
Les pieds au sec
Les pattes au frais
Une main dans l’ eau

Que c’ est bon
De voyager loin
Avec des p’ tits copains
Et de tout partager

Un sac qui fait glacière
Un paquet de gâteaux
Nous ne sommes pas les moins fiers
Dans notre petit vaisseau.

(copyright)

Publicités
Étiquettes : , ,

20 Réponses to "Trois amis dans un bateau"

Avec Igor et Houpette, si je compte bien là,
et avec la plus grande des précisions,
cela nous fait un sacré paquet de griffes,
ce qui nous expliquerait alors et oui,
la disparition du canot pneumatique,
sous les flots de la Manche et donc,
sa non présence sur le tableau !

Que c’est adorable et bien vu, amie Dominique !
Chatte Houpette et moi nous vous remercions, d’un ronronnement, d’un léchou mouillé, côté Chatte, pour Do, Igor capitaine, les matelots-lapins … et d’une bise de mer…
N’oublions pas les canotiers, les colliers avec bandanas à rayures marine et blanc pour nous préserver du soleil.

Yannick, nous vous signalons que Houpette est toute douceur, et pattes de velours.
Et vogue le navire !
E la nave va !

Hello l’ amie France, contente que cela plaise à ces dames !

Oui c’ est vrai, mais un chat voyant un chien,
dans un espace aussi clos, avec de l’ eau autour,
il risque de s’ affoler et donc de les sortir lui aussi, non ?
Enfin, interprétation toute personnelle, juste pour avoir raison …

RIRE

Ouah, que tout cela est joli, frais et follement gai, trois larrons en vadrouille au fil de l’eau, se mirant les moustaches et les oreilles. Pourquoi ne pas remplacer les dames de nage par les pattes de nos amis ?

Comme chat et chien ? mais ce sont des copains, ne pas s’y tromper, il faut cesser cette mauvaise querelle de clocher entre ces deux compères qui savent bien aimer leur maison ou mener leur barque ensemble.

Embarquement immédiat pour une aventure extraordinaire !

Des bises aux trois aventuriers.

Oui chère Monique, des larrons en … goguette ! sourire

Jolie peinture, ces dames de la côte de 1900, quelle élégance ! je viens de survoler la galerie de ce peintre, il n’y a pas grand chose sur sa biographie.
Hist Opale, un joli site pour découvrir l’histoire d’Etaples

histopale.net/les-communes/etaples

Merci Monique, Etaples, la Canche, ont attiré de nombreux peintres et même Eugène Boudin y est venu.
Des anglais, des américains, le norvégien Frits Thaulow, beau-frère de Gauguin, qui a peint de jolis paysages de la petite ville de Camiers, entre autres, et la fameuse école d’ Etaples avec Chigot …Les collines du Boulonnais, la lumière, le ciel infini, les tons doux des dunes, les mouvements contrastés des marées à forte amplitude qui laissent des point d’ eau, les baches, réflétant les nuages pommelés, les levers rose et les couchers orange de soleil sur la mer, les subtilités opaline, la côte d’ Opale a toujours ému le regard des artistes.

Le poème met en valeur le tableau , et vice-versa . Une émulation entre les deux . Igor aime les voyages ? ….je peux le comprendre … Mais la
petite Houpette aime l´eau ? Quelle scoop ! Ah , je comprends . Elle ne veut pas rester à quai , et louper l´aventure . Elle a raison . Et puis si
les poissons volent ,( cela arrive !…) ce serait bien le diable qu´un
d´entre eux n´échoue pas dans la barque !
Allez , bon vent !… bonne pêche !… et bon amusement !….

Bonjour Darie, Etaples est le port de pêche à l’ embouchure de la Canche !
Quand on voyage avec ses copains en imagination, en effet il n’ est pas rare qu’ un poisson qui volait par là vienne em-barquer avec tout le monde …

Bonjour Darie, la chatte Houpette dans la vraie vie aime l’eau. Cette jolie personne se mouille les pattes et le panache, boit au robinet de l’évier, et se promène dans la baignoire. Alors, vous pensez, dans un bateau et en compagnie !

Bonjour France Fougère . Il faut de tout pour faire le monde .
Cette petite Houpette est originale , et cela doit la rendre encore plus attachante . Si elle regarde les oiseaux voler , sans chercher
à les attraper , alors c´est décidé , j´aimerais les chats autant que les chiens ! ( pour les poissons , je n´ai pas d´état d´âme . rire )
Bonne journée en Bretagne , avec beau temps !

Bonjour Darie, la douceur féline ( et canine) existe.Et je les apprécie tout autant. ! J’affirme qu’aucun de nos chiens, chatte, chat, n’a attrapé un oiseau. De simples regards se tournant ensuite vers nous, du genre  » tu vois ce que je vois? »
Mais je dois dire qu’Houpette à l’oreille sensible n’aime pas du tout « les Oiseaux » d’Hitchock. ( moi non plus ) ni non plus certains bruits, durs, manifs et autres de la TV… donc, chutt

Bonne journée aussi … dans la brume qui annonce le futur beau temps

… imaginez… chatte, chiens, oiseaux, sont las d’être sages comme des images dans leurs pages, chacun à sa place.
Et une nuit…
Les oiseaux ont picoré les cerises.
Les voyant s’envoler, chiens et chatte ont nagé vers l’oiseau, ont joué avec les cerises qui roulent…( où ? là n’est pas la question, nous sommes dans le domaine du rêve où tout est possible )
Et ensuite, ils ont joué ensemble, au paradis de la poésie, quand les oiseaux tirent gentiment les poils des petits chiens, ou les vibrisses d’une douce chatte, pour jouer.
Et ils étaient tous en vacances.

Ah France, ils ont passé de bonnes vacances et ils se sont jurés de recommencer !

… et ils ont rejoint une île paradisiaque qui n’est indiquée sur aucune carte. Quand un humain a vraiment aimé un animal, ou plusieurs !elle/ il peut venir y vivre, avec eux tous, exceptionnellement.La mort et la souffrance y sont inconnues.
Je crois bien que cette île a un nom : paradis.

Le merle blanc de Musset , et le cygne d’Andersen, sont venus sur l’île où tous les fruits, toutes les fleurs s’épanouissent sans souci des saisons. Car on y connait la liberté, et la tendresse.

Et voilà qu’arrivent la petite fille aux allumettes, la petite sirène …
tant d’ animaux qui ont été martyrisés. L’innocence se retrouve et se comprend.

Les contes sont aussi faits pour cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juin 2013
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
juin 2013
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Blog Stats

  • 130,593 hits
%d blogueurs aiment cette page :