happy days

Un printemps pluvieux

Posted on: 22 mai 2013

Alfred Sisley Printemps pluvieux

Alfred Sisley Printemps pluvieux

Un printemps pluvieux
Un sentiment d’ hiver
Qui perdure au-delà du temps
La terre tourne-t-elle à l’ envers
Avons-nous perdu le soleil des yeux
Distraction d’ un moment

Les blanches fleurs rouillent de ton
Ce n’ est pas de saison
Entend-on
Partout ambiance morose
Même les roses
N’ expriment pas de senteurs

Les mines chiffon
Des mots plus hauts
Que les pensées
Les soucis amplifiés
Des silhouettes penchées
Les mains pochées
Au chaud

Une petite prière
Pour que vienne la lumière
Au grand jour
Saint-Amour ?
A quel saint se vouer
Qui sauve la bonne humeur
Pour vivre à la bonne heure
Sainte-Fleur ?

(copyright)

Publicités
Étiquettes : ,

28 Réponses to "Un printemps pluvieux"

Très joliment exprimé !

Bonjour croquedessin, merci de vos visites !

Chère Dominique,

Que ce printemps est triste et c’est joliment dit, mais il est quand même à vivre. La nature est comme stoppée dans sa course aux couleurs et aux senteurs, tout comme les insectes programmés qui tentent une sortie sans conviction. Tout sera en retard et tout deviendra ainsi rareté. Les lilas, ceux que l’on chante depuis toujours, sont maintenant rouillés par la pluie, de l’enchantement au désenchantement il y a si peu de temps !
A défaut de la couleur du temps, nous avons les couleurs du peintre, à contempler en toute saison… Sisley nous fait un bouquet de ce printemps pleureur, preuve qu’il a attiré l’oeil du peintre. Oui, ce manque de soleil a la même incidence sur les hommes que sur la nature, mais il viendra bien ce printemps capricieux.

Joli texte Dominique et bises.

« Le printemps »

Te voilà, rire du Printemps !
Les thyrses des lilas fleurissent.
Les amantes qui te chérissent
Délivrent leurs cheveux flottants.

Sous les rayons d’or éclatants
Les anciens lierres se flétrissent.
Te voilà, rire du Printemps !
Les thyrses de lilas fleurissent.

Couchons-nous au bord des étangs,
Que nos maux amers se guérissent !
Mille espoirs fabuleux nourrissent
Nos coeurs gonflés et palpitants.
Te voilà, rire du Printemps !

Théodore de BANVILLE.

L’ amie Monique,

J’ aime beaucoup quand vous alignez un poème.
Théodore de Banville est, pour moi, associé à l’ estrade de l’ école primaire, quand nous allions déclamer pour la composition de poésie !
Et sur nos cahiers de poésie, page de droite, le texte, page de gauche que nous devions illustrer selon notre inspiration.
Au fond, c’ est un peu ce que je fais sur ce blog, associer art poétique et pictural ?!
Bises.

 » les mains pochées » ! quelle jolie et amusante image.

Pluie de printemps, bonheur sous les auvents !
Bonsoir Do, et autres intervenant-e-s

YEP, on joue avec les mots, avec les images !
Bonsoir l’ amie France Fougère.

Il pleut …

floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc floc floc floc, floc floc floc floc,
floc … floc …

Il ne pleut plus !

( Copyright )

Je ne sais pas qui vous êtes, Yannick, mais de cet écrit,
il est humide, vrai aussi et reflète bien de ce ciré qui habille
l’ auteur du poème, faisant bien pâle figure par rapport
à la qualité intrinséque du vôtre, littéralement porté aux nues,
par une recherche et une création des plus originales,
digne des plus grands, on dirait à vous lire, qu’ il pleut
vraiment en ce Blog, BRAVO !

Un GRAND merci, Vite … un pépin, il m’ a fallu patience,
observation et surtout, sortie sous pluie, pour tenter de
transcrire pareil phénomène naturel sur papier et d’ aussi
belle facture, comme quoi, payer de sa personne, peut
conduire à la Postérité !

Réponse collective : à ces deux virtuels moqueurs, je vous adore !

♥♥♥ Ma Dooooommmmmiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C’ est gentil, c’ est très gentil !

Yannick, j’aime beaucoup ces mots qui riment dans tous les sens, une réussite !

Je suis heureux que quelqu’ un ici, soit sensible à mon sens
aigü et inné de la Poésie, Monique, Dominique s’ abritant
derrière sa jalousie, elle ne m’ a pas même fait remarqué
cela, qui pourtant il faut bien le reconnaitre est d’ une
certaine originalité et renouvelle ici le style même de l’ art,
les mots rimant en tous sens … Floc floc floc ….

J’ applaudis …

clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap clap clap clap, clap clap clap clap,
clap … clap …

J’ ai mal aux mains !

Floc, plop, et clap de fin ! car il fait beau,
Yannick, promettez-nous de recommencer pour faire revenir le beau temps… quand il re-pleuvra…dans très longtemps
amitiés – France

Que vous êtes optimiste, là, France Fougère,
tout dépendra de la région, si ça se trouve
en Picardie ou Manche, il y pleut déjà, rire,
les pôvvvv, mais ils y sont habitués, z’ aiment,
chez vous je ne sais, quant à chez moi, je vais
m’ en assurer bientôt, il y fait trés beau comme
en Eté, d’ ailleurs il sera là le 21 Juin, m’ a t ‘on
dit au téléphone !

Pourquoi l´humeur varie selon le temps ?…. Voilà le vrai mystère …
Car c´est futile , le temps qu´il fait , quand on y réfléchit . Honnêtement .
Nous sommes sensibles à ce qui fait rend morose ,à ce qui rend joyeux, un rien nous fait plaisir , un rien peut nous saper l´humeur .
Nous sommes peu de chose !….
Alors arrive ce petit poème , qui sont des mots , mais , bien agencés , bien choisis , il donne 4 strophes qu´on a plaisir à lire !
Vive la poésie et celles et ceux qui l´aiment . Merci Dominique .
 » Qu´importe le temps , pourvu qu´on soit content  » , sur une carte
que j´ai reçue , Bécassine luttant contre le vent , petit panier au bras ,
et sourire aux lèvres ….

Bonjour Darie, je crois qu’ il s’ agit essentiellement de déficit de luminosité.
Certaines cellules rétiniennes captent la lumière et transmettent un influx électrique au cerveau, cela à avoir avec l’ épiphyse, la sérotonine et la production de mélatonine qui conditionne l’ endormissement et d’ autres fonctions de régulations internes.
La luminothérapie est efficace, je la pratique depuis plusieurs années et c’ est concluant.
Je connais même une personne qui pleurait quand il pleuvait, elle ne pouvait s’ en empêcher !

Darie a raison, peu importe le temps, tout est à vivre dans le Temps, simplement nous avons besoin de luminosité contre la morosité. Pourtant la pluie a inspiré les poètes, elle a ses charmes dans la mesure où elle ne dure pas ! je n’aimerais pas un pays où il ferait toujours soleil, les canicules me dépriment ! voici un poète qui l’éprouve tristement en nous réjouissant de ses vers.

René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Pluie

Il pleut. J’entends le bruit égal des eaux ;
Le feuillage, humble et que nul vent ne berce,
Se penche et brille en pleurant sous l’averse ;
Le deuil de l’air afflige les oiseaux.

La bourbe monte et trouble la fontaine,
Et le sentier montre à nu ses cailloux.
Le sable fume, embaume et devient roux ;
L’onde à grands flots le sillonne et l’entraîne.

Tout l’horizon n’est qu’un blême rideau ;
La vitre tinte et ruisselle de gouttes ;
Sur le pavé sonore et bleu des routes
Il saute et luit des étincelles d’eau.

Le long d’un mur, un chien morne à leur piste,
Trottent, mouillés, de grands boeufs en retard ;
La terre est boue et le ciel est brouillard ;
L’homme s’ennuie : oh ! que la pluie est triste » » » .

Hier encore il pleuvait, aujourd’hui on se rit de la pluie !!

Bonsoir chère Dominique et bonne soirée à tous les participants.

Bonjour l’ amie Monique, merci pour le poème, en soulignant toutefois que ce blog est en manque de poésie de « ML » !
Les émotions, sensations, impressions, sentiments et tout le vocabulaire de l’ âme et l’ esprit sont plus propices à l’ élan poétique que les deux lobes du cerveau, l’ épiphyse, la mélatonine et les recapteurs de sérotonine (antidépresseurs) … quoique …
Je me souviens de la chanson des Frères Jacques « sans calcium »

C’est une chanson sans calcium
Chantée par un pauvre homme
Qui a mauvaise mine
C’est une chanson sans calcium
Une chanson à la gomme
Qui manque de vitamine
C’est une chanson à virus
Une chanson sans tonus
Elle est épouvantable
C’est une chanson pas dans le vent
Qu’a besoin de fortifiant
Tellement qu’elle est minable.
Les paroles sont squelettiques
La musique rachitique
Pas question que ça – balance
C’est une chanson sans gimmick
Complètement lymphatique
C’est presque une ordonnance
C’est une chanson pas dans le coup
C’est un genre de rock mou
Pas pour le hit-parade
C’est une chanson anémiée
Pour maison de santé
Une triste salade.
C’est une chanson sans espoir
Qui raconte l’histoire
D’une pauvre infirmière
Amoureuse à en crever
D’un docteur diminué
Aux curieuses – manières
C’est une chanson sans issue
Qu’ira pas dans la rue
Car elle est désastreuse
C’est une chanson imbécile
Écrite par un bacille
Pour une intraveineuse.
Le seul avantage qu’elle a
Cette chanson raplapla
Il est sur la – pochette
Vous ne courrez aucun risque
Découpez sur le disque
La petite – vignette
Découpez-la soigneusement
Postez-la sur le champ
Faites-vous porter p’les
Et vous serez, croyez-moi
Tous remboursés par la
Sécurité Sociale.

Merci d´avoir rappelé cette chanson  » sans calcium  » ( que je ne connaissais pas ). On se sent en pleine forme après l´avoir écoutée ! Je la recommande vivement !
 » La pluie  » de SULLY PRUDHOMME , d´un autre genre ( rire)m´a plue aussi , merci Monique . Je n´oublie pas  » Clapotis  » de
Yannick qui a fait ce qu´il a plu , …euh pardon … ce qu´il a pu :))

Hello Darie, si vous avez un joli poème en tout genre, à/de vous, n’ h’ hésitez pas !
Ce blog, c’ est aussi cela !

Y’ a pas à dire, je vais faire preuve d’ originalité et créé un Blog
ouvert à tous les vents …

Bon, je vais faire une réponse groupée à tous ces nouveaux interlocuteurs regroupés sous le même joli avatar bleu horizon :
°°°°°°°°°°° !
°°°?
°°°°:))

Mince …
Les p’ tits potes, on bat le rappel, elle nous a repéré,
vite vite on s’ cass !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Quand j’ vous disais que le bleu horizon c’ était dépassé
et depuis la Grande Guerre, hein, rétrogrades que vous êtes, aujourd’ hui c’ est le cam. qui faut pour faire FOMEC,
même le FLNC, il a compris cela, mais vooouuuusssss,
pas encore et voilà on est grillééééééééé !!!!!!!

Tu cours pas encore assez vite mon p’ tit gars, si tu regardes devant toi … tu me verras !

J’ ai rarement l’ occasion de trotter avec une loupe
ou un microscope à la main Domi, t’ es où ?
Je vois bien les cleps, mais toi … non !
L’ auriez pas écrasé en passant les p’ tits potes,
mais non idiot, çà c’ est un chewing-gum, çà colle
à la semelle, vrai, mais ça ne hurle pas de rire !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mai 2013
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
mai 2013
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Blog Stats

  • 130,177 hits
%d blogueurs aiment cette page :