happy days

Les amarres de l’ âme

Posted on: 6 septembre 2012

La brume de l’ âme est soluble au grand large
Larguons
Les amarres de l’ esprit
Quittons sans crainte le lagoon
Et la barge
Pour contempler l’ horizon
Et s’ ouvrir à la vie

La sérénité est dans l’ air
Il suffit de bien respirer

Dès lors le bonheur grand ouvert,
S ‘ offre à l’ infini
Palette imaginaire
l’ harmonie naturelle des bleus, beiges, gris
Et verts
Une pointe de rose,
Une touche de jaune,
Une trace d’ irisé
Et cet orangé que j’ aime regarder

Des joyeux bayadères
Aux touchants camaieux
Soyeux
Le bonheur est aussi dans les yeux

On ne peut se lasser

Précarité, mobilité
Des gammes de couleur

Alors il faut saisir l’ instant
Et ainsi que d’ un présent
S’ en bien contenter

(copyright)

Publicités
Étiquettes : ,

21 Réponses to "Les amarres de l’ âme"

J’ apprécie surtout et on ne peut mieux, cette teinte de rose,
qui à elle seule, fait basculer tout le poème, elle me rappelle
quelqu’ un … mais qui ?
Assurément un personnage hors du commun,
devant ici bas posséder moultes qualités, si si …
Un tel petit être parfait est fait pour vadrouiller en tous sens
et pour se glisser à la perfection en toutes poésies,
il ne peut donc être tout à fait humain, ni animal aussi,
je ne me rappelle qu’ une chose avec certitude de lui,
du Nord … il ne saurait être …

… LE rat rose ?

YEEEEAAAAHHHHHH … Elle a trouvé !!!!!!!!!!!!!!!
J’ me demande bien comment elle a bien pû faire,
ce n’ était pas si évident que cela à trouver comme
devinette, moi même, si si, j’ hésitais un peu …

ah, mais quel dommage qu’un si joli texte soit commenté par un paon déguisé en rat rose ? bon, les amis, vous allez rire, mais aujourd’hui je suis imperméable à toute idée poétique… oui, c’est le ciré Guy Cotten, !bravo, vous avez trouvé mais ce n’était pas évident !

« Nos amis les bêtes » !

Bon l’ amie, il y a des jours avec et d’ autres sans …
Mais l’ amitié est une constante.

Tiens … je ne savais point que les ânes,
ils possédaient des amarres .
Est ce à dire que Domi, elle nous ménerait en bateau,
peut être, peut être …

Quoi qu’ il en soit un âne possède,
deux oreilles, un regard attachant et malicieux,
une belle queue l’ aidant à chasser les mouches,
en un mot comme en mille, il est être adorable .

Servant jadis de moyen de transport,
il s’ attacha l’ affection de ces gens,
qui en Paix ou de guerre, savaient que toujours,
ils pouvaient compter sur lui .

Il en a souffert, bien sûr, mais aujourd’ hui,
tout le monde le laisse tranquille,
ne songeant juste qu’ à palier à sa gourmandise,
laquelle n’ a d’ égale que celle du rat .

Voilà, il est temps pour moi de larguer les amarres,
de mettre mon âme dans ma poche
et amis lecteurs, de vous abandonner,
afin que d’ apprécier ces poésies, vous faisiez .

Sachez toutefois que c’ est moi, oui oui,
qui les compose, en choisi méticuleusement illustrations
et que fruit de mon imaginaire elles sont,
de ma vie aussi parfois .

(copyright)

Euuuuhhhh … et Dominique dans tout çà ?
Elle me passe le micro, c’ est tout .

Euh … tu veux dire « elle me masse le picro », je présume ?

Je savais bien que c’ était toi l’ auteur !
Tu es GENIAL Yannick !

Totor (le castor) j’ t’ adore !

Vous devriez publier ils ont délicats, jolis et bien tournés,
BRAVO Yannick !

Michou, nous savons votre délicatesse toute féminine …

Heureusement que je vous ai lu,
avant de disparaitre, quelle classe, FORMIDABLE !!!!!!!!!

Loin de moi de vous encenser cher Yannick,
mais POETE vous êtes et quel POETE,
époustouflé je suis .

Gastonne, y’ a le téléphone qui sonne … et si vous alliez plutôt répondre ?!

Victor du Nord, ne seriez-vous pas du sud ?

Mince … la proprio … Ciao les p’ tits potes !!!!!!!!!!!!!!!

Où est-il passé ce Yannick que je lui dise ma façon de penser !

AAAAAA TAAAAAABBBBBBLLLLLEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Merci Pascale tu m’ enlèves une épine !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J’adore les ânes, comme Francis Jammes, mais à la question « est-il utile à la musique », Alphonse Toussenel dans « L’esprit des bêtes, zoologie passionnelle de 1847 dit ceci :
« Erasme, qui ne sait pas dissimuler ses sympathies pour l’âne, avoue néanmoins que ce quadrupède porte-croix a peu de dispositions pour la musique ; mais il essaie de faire valoir, en faveur de son protégé, cette circonstance atténuante : que si l’âne contribue peu à l’harmonie pendant sa vie, il la sert généreusement après sa mort, lui fournissant les meilleures peaux qui existent pour faire les grosses caisses et les meilleurs tibias pour fabriquer des clarinettes. Je demande à me récuser comme juge de cette dernière question, à raison de ma répulsion invincible pour la clarinette, ayant habité le voisinage du Pont-Royal pendant plusieurs années »….

Les amis, on va chercher le bonnet d’âne avant d’avoir la peau !!

Monique, vous m’ enchantez !
Et c’ est ainsi que l’ on passe des « Amarres de l’ âme » au conte « Peau d’ âne »

Tout est possible, tout est permis !!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

septembre 2012
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
septembre 2012
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Blog Stats

  • 130,607 hits
%d blogueurs aiment cette page :