happy days

Ressac et maquis

Posted on: 29 juillet 2012

Sous mes pieds
Les pierres du sentier
Escarpé
Ont roulé
Pour rejoindre la mer
Tapant les rochers verts
Du chemin des douaniers

Le but était beau

Plus haut
Une tour gênoise pour le guet érigée
Bien que par les âges ruinée
Veille
Sentinelle
De l’ île

Je me suis assise contre elle

Immobile
J’ ai regardé la mer
Depuis la terre

Ressac et maquis
Immortelles d’ Italie
Frémissantes agitées
Par le doux vent léger
Et les posidonies
Sur le rivage échouées

C’ était ainsi

Nul cadran solaire
Pour me plaire
Ni montre à mon poignet
N’ aurait mieux su me dire
Ou me donner à lire
L’ heure qu’ il était

En effet
Tout me parlait
Le moment parfait.

(copyright)

Publicités

21 Réponses to "Ressac et maquis"

Coucou Domi….

Bravo pour ces belles vacances passées au pays Gênois!!! lol lol lol (sous entendu : Les Corses!!!)
et les marrons? pas encore prêts à être dégustés? bientôt!! ma mère me disait que la farine de marrons, et les marrons, à
l’époque, étaient the « main staple » des corses, pauvres…
bises la belle

Hello Beurnie l’ amie !

Premier séjour en Corse réussi, j’ ai fait des rencontres épatantes dans le village où je demeurais.
Je suis allée une journée en Castagniccia, en montagne, où se trouve la source de l’ eau d’ Orezza (délicieuse) et des châtaigniers à perte de vue.
C’ est vrai que grâce aux châtaignes, les corses ne connaissaient pas la famine et ont même bien vécu, mais, cela est pratiquement révolu.
Toutefois, je me suis régalée de biscuits à la farine de châtaigne !

Bisous.

Au Pays génois !!!
Dois je rappeler que dés 1735 la Corse refusa
le joug de la Sérénissime et qu’ indépendante
elle se proclama, avant de succomber par les
armes face à la Grande puissance du moment,
la France de Louis XV …

Sous réserve de l’avis du rat rose, description fidèle de ces beaux paysages du nord Cap corse ! Sentiment de sérénité fusionnelle avec ces lieux mêlant nature et histoire. Comme toujours, belle poésie.. ici tissée sur le souvenir d’une promenade estivale avec des rongeurs qui ne l’oublieront pas! Bises.

Oui Pascale, une poésie qui est une synthèse de moments vécus par les uns et les autres, ensemble ou dans une douce solitude, c’ est ma photo en mots … d’ un séjour inoubliable au Cap Corse en compagnie d’ amis.
Bises.

Elle a raison Pascale, je confirme, si à refaire c’ était,
on laisserait les cleps à Monique, afin d’ obtenir là,
la plénitude absolue … foutues bestioles !!!

Euuuuhhhhh … Monique, t’ es d’ accord ?

Monique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mais oui elle est d’ accord et puis deux yorks,
ça l’ amusera son berger allemand, pas vrai ?
En papillotte il va s’ les faire les lapins …

j’ fournis même le papier alu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Et en plus c’ est sans arrêtes le chou !!!!!!!!!
Il va adorer …

MONIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Hello, quand j’entends parler du rat rose, qui serait devenu bronze, je ne peux pas faire autrement que sortir de ma réserve, qui n’est pas africaine ! je ne connais pas la Corse, donc je ne saurais parler ni des eaux claires, des criques sauvages, des oursins que l’on mange sur place, ni de l’Orezza pétillante, ni du parfum du maquis… mais en cheminant avec Dominique sur les sentiers de la poésie, je crois entendre ce ressac qui se brise contre cette jolie tour assise comme sur des pattes de langouste ! ah, la langouste ! comme j’aimerais suivre ces chemins de contrebandiers, pardon de douaniers, avec des amis entre terre et mer. Voilà de bien jolies vacances partagées et un bien beau texte pour rêver ou imaginer.

Des bises à ceux qui sont là et aussi à « l’absent » très présent.

Chère Monique,

Ah, une belle langouste du cap corse, ce n’ était pas faute de vouloir, vous vous en doutez, mais, impossible d’ en avoir !
Les bises.

Merci pour lui, mais il est de retour et vous couvre
de bisous Monique !!!
C’ est vrai que fort bien elles se sont passées
ces vacances, dans la continuité absolue de nos
rapports à tous, essentiellement basés sur
Amicizia, comme l’ on dit chez nous, Amitié,
comme quoi sur le Net, que du mauvais il n’ y a
et comme tout, le bon, il faut savoir le dénicher,
aprés, libre à chacun de l’ embellir afin
de ne pas le laisser péricliter …

Cette tour, dessinée là, n’ est autre que celle d’ Albo,
faisant face à celle de Nonza, dans le Cap Corse …
La première est gênoise, la seconde paolienne,
du Nom du  » Père de la Patrie, « Pasquale Paoli .
En celle ci s’ est passé un fait glorieux pour les armes
insulaires alors en guerre contre la France,
nous étions en 1768 …
Assiègée par 2 Régiments d’ Infanterie de Marine,
sa dizaine d’ occupants pris la fuite, seul son Chef
y demeura, faisant croire que toujours elle était prête
au combat, démystifiant l’ adversaire,
par un astucieux stratagème, les fusils tiraient
tous ensemble et de partout, des ordres mêmes étaient hurlés
depuis son sommet .
Les français, maitres du Cap Corse et désireux d’ éviter
un bain de sang inutile, proposérent à la garnison de
se rendre, avec les honneurs de la guerre, emportant
donc avec elle armes et bagages .
Lorsque les troupes du Roi Louis XV présentèrent les armes,
ne sorti qu’ un petit Monsieur, assez âgé, boitant de surcroît
et au Général de Grand Maison, commandant en chef
les forces françaises dans l’ ile, qui lui demandait étonné,
mais où étaient les autres, il lui fût rétorqué,
que la garnison, elle était toute en lui !

MAGNIFIQUE, merci Yannick !

Casella était le Nom de ce patriote .

Pour vous rejoindre, j’ai pris mes jambes à mon cours…
J’enlève mon scotch sur la bouche…
Ouf! Me voilà dans un ecrin de verdure de sérénités…
Fini le cirage de pompe, fini, le muselage…
Que de belle choses…
J’avais oublié que ça existé!

Bonjour Bab’S ,
Vive la liberté !
Ainsi que le dit ce bon vieux Beaumarchais « Sans la liberté de penser, il n’ est point d’ éloge flatteur »
et l’ on peut ajouter, modestement, « sans la liberté de s’ exprimer aussi » …

Profitez bien de ce dépaysement de rêve éveillé pour revenir apaisée !

La Corse …
En guise de dépaysement, il n’ y a pas mieux .
RIRE … C’ est vrai !
D’ ailleurs, oui, au pied de cette tour là,
le Cap Corse lui même s’ étend et en soit,
GENIAL il est …
Ensuite et aprés, bien sûr, il y a ce Blog, celui qui risque
peu à peu de devenir prépondérant, tant du Réseau lui même,
nous connaissons désormais ses parfaites limites,
celles qui peu à peu, font que lassés nous devenons …
ici LIBERTE comme nous l’ affirme Bab’S,

enfin presque … presque … presque …presque …

Il n’ a qu’ à tenter de critiquer des Yorks et il verra que la aussi
une Modération sévit, pouvant aller jusqu’ à la suppression
pure et simple de ses écrits, pas vrai Domi ???
Mais non … sont adorables ces toutous potiches,
de véritables bibelots, un peu collants certes, mais aprés tout,
un bibelot, cela doit s’ accrocher aussi sur un mur, non ?

Au-delà d’ une limite convenue … les railleries de Yannick feront pchiittt !
RIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juillet 2012
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
juillet 2012
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 130,153 hits
%d blogueurs aiment cette page :