happy days

INSOUCIANCE

Posted on: 5 mai 2012

Une haute dune
Douce
Modeste sémaphore
Veille sur l’ estuaire
Où coule un fleuve côtier
Telle une amphore
Versée

D’ oyats elle est plantée
Pour la prévenir
De se noyer dans les eaux
saumâtres
Là où l’ onde troublée
A l’ aplomb
lentement se fond
Dans l’ océan salé

L’ insouciance est le temps
Récité au présent
J’ aime à le vivre comme l’ enfant

Les pieds nus
Les cheveux dénoués
je m’ étends sur la couche mouvante
Quand le rocher coupant
A force d’ érosion
Aux vents
Et aux embruns
Devient grains clairs et fins

Je suis allongée
Immobile
J’ observe les mouvements
De la nature tranquille

Et bientôt mon corps imprégné
Semble de sable
Ma peau est salée
Parfumée de marée

Parfois quand s’ étire le présent
Assez longtemps
Curiosité plus puissante
Un peu méfiantes
Une mouette
Une fauvette ou une alouette

Viennent vives et légères
Envahir mon univers
Dunaire
Elles piètent
Et piaillent
Et moi les yeux clos
Je m’ imagine oiseau

Et puis soudain
Au loin
Du soleil l’ or
Devient pareil au plomb

Les premières gouttes lestées
Annoncent l’ averse de l’ orage
Ainsi Zeus et Neptune enragent
Ils sont armés
Eclairs et Trident

Alors
De rentrer il est grand temps .

(copyright)

Publicités

15 Réponses to "INSOUCIANCE"

Ici, tournis j’ attrape,
Les titres changent,
les vers aussi,
Poésie encore,
tourniquet .

L’ esprit est là,
justesse des mots,
expressions aussi,
mise en page toujours,
bijou de qualité .

oui, mais voilà,
bien difficile,
d’ y laisser un avis,
Dominique veille,
Yannick elle n’ est .

Qu’ à cela ne tienne,
m’ y revoici,
mais cette fois ci,
avec un bisou,
je vais m’ y incruster .

Tu as gagné .

En France, tout se termine par des bisous,
je m’ en suis souvenu à temps !
Et bise de rat assorti de son rire craquant,
Dominique, elle a succombé …

Il ne faut pas exagérer … attendrie oui, et c’ est déjà très bien !

Cela nous éloigne de votre  » insouciance « , Dominique,
laquelle pourtant rejoint la mienne en bien des points,
lorsqu’ attendri aussi, je me découvre face à elle …

Petit bonjour amical du bouricot. Vous espère tous en grande forme. 5 ans d’insouciance….Ah misère !

Coucou Ronan …
OUI, 5 ans, on n’ en est pas sorti, on appréhende,
l’ autre qu’ aurait il fait, celui là, que va t’ il faire,
une chose est néanmoins certaine,
le panier d’ agrumes à presser est prêt, nous,
encore et toujours !
Alors mieux vaut avoir pensées ailleurs et pourquoi pas,
tiens, en cette poésie qui pourrait peut être
contribuer à nous en faire évader quelque peu
de ce carcan politique à la …

Heureux de te lire mon bon corse.
Ah la poésie…Malheureusement, je crains que ce thème ne mobilise pas les foules place de la Bastille ou d’ailleurs.
Je vous espère en forme.

Dis Ronan, ne plus asticoter un baudet,
cela manque toujours un peu …
Alors si toi tu passes par ici,
toujours je serai présent …
J’ espère que ta petite famille est en forme,
à la veille de l’ Eté .
Tu restes sur la Rochelle ou tu t’ extériorises
un peu à cette occasion ?

Hélas, je n’ai plus guère le temps de clavarder en ce moment. Beaucoup de boulot dans un environnement qui change vite…
La famille est en forme et attends avec impatience des vacances plutôt périgordines.
Salutations amicales aux feuillus.

Dans le Périgord, WAAAAOOOUUUU, quelle idée,
plaisir de la table, certes, mais de mer, alors, néant,
pire que le Nord ou là, ils ont une étendue grisâtre,
qui monte et qui descend, les pauvres …
Il y a bien la Dordogne, mais du plus loin que je me rappelle,
ce n’ était que fleuve, ce truc humide, non ?
Quoi qu’ il en soit, de mon ile, j’ aurai pensée pour vous,
puisque que comme Monique, vous vous refusez toujours
à y accéder, à moins que votre passeport ne soit lui,
plus à jour, auquel cas, prévenez moi, j’ ai quelques appuis,
à l’ Ambassade de Corse, à Paris .
Franche poignée de main, longues oreilles à mouches !!!

Pourtant j’aurais d’autant plus de raison d’y venir que votre nouvel évêque est un bon ami…

Bonjour les poètes, il ne manquait plus que les paysans je viens donc mettre un petit grain de sable ! abrités derrière les dunes, laissons le ressac nous raconter les légendes marines . Peinture et texte en harmonie, comme j’aimerais être l’une de ces dames de la côte, sujet immuable des peintres à travers les époques. Dominique, devant cette mer éternelle et toujours renouvelée, il n’y a ni présent ni passé c’est peut être la raison qui fait que l’insouciance est possible !

amitié les amis ici présent sur ce lieu hautement culturel.

Chère Monique,

Au bord de la mer, on vient mettre son grain de sable ou son grain de sel !

Des salutations distinguées à tous et chacun .

Et pourquoi pas aussi son … grain … de folie ?
Un brin d’ humour …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mai 2012
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Monique sur Un 11 novembre
Dominique sur Si un jour
Dominique sur Si un jour
Monique sur Si un jour
Monique sur Un 11 novembre
mai 2012
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 131,499 hits
%d blogueurs aiment cette page :