happy days

LA nouvelle FEUILLE de CHOU

Posted on: 16 novembre 2011

_____________________________________________________

Nous avons eu tant de bonheur ailleurs, alors, voici la renaissance de notre FEUILLE de CHOU, dans un lieu à nous, une nouvelle liberté d’ expression dans le respect et la gentillesse .

A vos commentaires, prêts , riez !

DOMINIQUE .

Publicités

48 Réponses to "LA nouvelle FEUILLE de CHOU"

Cette page permettra de communiquer sur un mode amical généraliste, si cela vous tente .
Ce blog continuant par ailleurs à vivre poétiquement .

Coucou !
Yéééééééééééééééééé, ça marche, suis le prem’ s,
aprés la nénette du dessus, galant que je suis toujours !

Bravo mon camarade, oui, cela marche fort !
Nous verrons bien si nos amis d’ ailleurs auront du plaisir à venir s’ amuser ici, avec nous ?!
Paul me charge de te transmettre ses meilleures pensées .
Bise .

OCCHJI

« Soleil aplati sur horizon,
calme plat, crique déserte,
senteurs du maquis, ciel azur,
palmes masque tube en moi,
glissade dans l’ eau,
celle claire et cristalline,
Mer Méditérranée elle est,
d’ un bleu profond,
non comme ses yeux …

Pour elle je me risque,
méduses de ci de là,
afin de lui offrir
ce qu’ elle n’ attend,
yeux de Ste Lucie,
non aux reflets dorés,
comme les siens,
possédant autre vertu,
protéger son Bonheur … »

YB

(copyright)

Magnifique Yannick, je l’ aime beaucoup, le titre ?

GENIAL .
Content, content, il est Yannick !

L’ Agneau Triste, tout est fini, sauf  » NOUS  » et là,
pas besoin de veiller en se demandant ou est dickens,
comme sur le DAILY DICKENS,
puisqu’ on sait où elle est,
pas vrai ?

Bonsoir Yannick!L’ Agneau triste est de retour.Heureux de retrouver de bons amis. Je passe en coup de vent.A bientôt..et salutations à la famille! Paul

Le post n’ est pas pour moi, mais, je t’ embrasse Paul, si heureuse de te lire !

Merci Paul !
On se suivra, n’ est crainte …

hello les amis, je suis venue sans poésie, l’aspirateur à tout absorbé mais demain énergies nouvelles ! comment rivaliser avec Yannick quand ont habite le Nord ???? heureusement que Dominique est là pour attester que le Nord est beau même sous la brume de novembre ! vous connaissez la méthode Coué ??? le Nord est très beau… on est bien au Nord… on est heureux au Nord….surtout ensemble.

On ne perd pas le nord, la preuve, on se retrouve ici !

C’ est quoi le Nord ???

AAAHHH, c’ est ce truc laid, le Nord !
Nom d’ un rat, que c’ est pas beau ce Nord,
c’ est même moche le Nord !
Mais c’ est affreux le Nord !
Atroce le Nord !
Ras la théière du Nord !
BEURK …

Dites les fifilles, s’ il est taillé comme vous deux,
je vais l’ apprécier le Nord, vous savez ?

J’ ai le titre …

 » Occhji  »

Tout seul,  » les yeux  » cela veut dire …
Tous réunis là, bleus de Pascale, reflets dorés des tiens,
ceux de Ste Lucie enfin, oui oui, c’ est comme ça, que je le vois !

Poète alors ?
Oui, quand ça m’ arrange …
Le temps de courtiser les femmes de ma vie …

Incorrigible .

Yannick, cela me plait beaucoup !

Quand je veux, je peux …
Mais … je peux peu …

Non, là je le trouve TRES approprié,
rien à dire !

Dis donc le ratounet,
ici, on t’ a laissé entrer,
ce n’ est pas pour que tu recommences,
comme là-bas, dis !

Parterre de culture, que c’ est,
alors de tes fantasmes, nous n’ avons que faire …
Dignité mise en avant, celle de la femme,
compris ?

Mais enfin, elles aiment pourtant …
Jalousie encore, de par ici ?
Comme c’ est ainsi, puni,
au lit seul, vas y …

Mais enfin, si seul, en ce lit,
je vais m’ y ennuyer,
vous savez bien …

Tu as raison,
psssssiiiiiiiiiiiittttttttttttttt, Junior, vite vite,
il t’ attend !!!

Et … ZUT !
elle commence bien,
c’ te foutue page !!!

« La feuille de chou » rien que pour nous , les afficionados de lady Do_Dickens !!! Quel bonheur !!! Je l’ai quitté sur une chanson ; j’honore donc la nouvelle « Feuille de chou » par une autre chanson qui sied bien à notre hote .

God save our gracious Queen,
Long live our noble Queen,
God save the Queen !
Send her victorious,
Happy and glorious,
Long to reign over us ;
God save the Queen !

Gilles, merci beaucoup pour la chanson de là-bas et celle d’ ici, cela me touche !

Oui, une FEUILLE de CHOU à nous, tranquillou, pour le plaisir !

A mettre en favoris pour la retrouver, parce que les poèmes reprennent ensuite et on pourra ainsi discuter sur une page dédiée à la conversation , quand l’ envie nous en prendra .

Qu’ en pensez-vous ?

Je vous redis mon amitié .

C’ est sur cette chanson qu’ en Corse nous sommes tous
endormis par nos parents, lorsque tout petits nous sommes,
moi même je la fredonnais à Annaïk pour qu’ elle s’ endorme
et cela marchait …

O ciucciarella – Ô ma toute petite

Et comme c’ est l’ heure et que Domi est à peine plus grande
que Ian, je m’ y essaie moins l’ air, gonflé que je suis …

O ciucciarella
Nun sai quantu t’adoru
Le to bellezze
Le to cullane d’oru
Ciucciarella inzuccarata
Quantu hè longa sta nuttata
Fà la ninna fà la nanna
U to babbu hè à la campagna

Cullà ne vogliu
Quassù per sse cullette
Ci sò le capre
Le muvre è le cervette
Quassù sò li trè cuniglii
Corri tù, sè tù ti piglii
Fà la ninna fà la nanna
U to babbu hè à la campagna

Trovu aghju un nidu
Nentru c’era duie ove
Sò statu à vede
L’acellu chì le cova
Era un nidu di culomba
È trè volte l’aghju trova
O culomba cullerata
Cusì longa sta nuttata

So statu à l’ortu
Stamane di bon’ora
Ciucciu nun c’era
Chì era andatu à la scola
Tuttu era per vede à tene
O màzzulu di viole
Fà la ninna fà la nanna
U to babbu hè à la campagna

Zifulà puru
È mughja o tramuntana
Filgu lu linu
È carmingu la lana
Fattu t’aghju lu mantellu
È guarnitu la suttana
Lu to mantellu fatatu
Tutt’intornu riccamatu.

Ô ma toute petite
Tu ne sais combien je t’adore,
Tes beautés,
Tes colliers d’or
Mon petite toute douce
Comme cette nuit est longue
Fais dodo, fais dodo,
Ton papa est à la campagne.

Je veux monter
Là-haut, sur ces collines,
Il y a les chèvres,
Les mouflonnes et les biches
Là-haut il y a trois lapins,
Cours, pour les attraper
Fais dodo, fais dodo,
Ton papa est à la campagne.

J’ai trouvé un nid,
Dedans il y avait deux œufs.
Je suis allée voir
L’oiseau qui les couve.
C’était un nid de colombe
Et trois fois j’ai trouvé
La colombe à collerette.
Comme cette nuit est longue.

Je suis allée au jardin
Ce matin de bonne heure
Le petit garçon n’y était pas
Il était allé à l’école.
Tout voulait te voir
Ô bouquet de violettes
Fais dodo, fais dodo,
Ton papa est à la campagne.

Siffle donc
Et crie, ô tramontane.
Je file le lin
Et je carde la laine
Je t’ai fait un manteau
Et je décoré ta jupe
Ton manteau magique
Tout brodé autour

Aimé de sa famille
Aimé de son foyer
Aimé de ses amis

De tous respecté

Yannick est homme comblé

De son coeur généreux
Il sait nous rendre heureux

Béni soit-il

Amen

Prière du soir,
bonjour du matin,
merci …

Yannick . La chanson est trés belle ; mais meme si le geste est appréciable ; il n’aurait pas fallu mettre la traduction en Français . Laisser les paroles en langue Corse fait rêver . Sinon , ou peut-on entendre cette chanson & qui l’a chanté . Amitié . RT ( Gilles )

Gilles, vous allez sur YOUTUBE
vous frappez o ciucciarella et là,
vous tombez sur de nombreuses versions,
prenez celle d’ Antoine Ciosi et Maryse Nicolaï,
elle ets une des plus proches de la réalité …
Bonne écoute et …
Ne vous endormez pas, camarade normand !

A mon tour de signer ici mon passage. Malheureusement, je cours après le temps en ce moment et ne peux m’attarder sur cette page.
Pensée amicale pour chacun d’entre vous et léchouille de baudet.

BEEUUUUURRRRRKKKKKKKKKKKK !

Léchouille aussi notre baudet, et bisouille à Ronan .

Vous savez choux et chouses, je suis si contente d’ avoit coupé les mauvaises branches .
J’ ai le sentiment de beauté autour de moi .
Bises .

Pourtant, le casting serait bon pour benetton : un rat et un baudet…Ca fait rêver, non ?

Râpière

Patte contre patte, queues enlacées,
encolure et moustache face au vent,
dans le pré au biques allongés,
ils se regardaient fixement,
lorsque le plus petit laissa échapper,
vers le plus grand l’ opressant,
dites donc, je ne suis qui vous croyez,
je m ‘en vais vous percer le flanc !!!

YB

(copyright)

Regardez-le crier cet âne miniature,
Dressé sur ses deux pattes, l’échine frémissante
Dardant sur ma personne son épineuse faconde.
Serait-ce donc un défi qu’à la face du monde
Vous désirez lancer, ô bestiole innocente ?
Je crains d’en percevoir le bien funeste augure.

Allez donc en paix, j’ai pour vous Ratounet
Trop noble sentiment pour vouloir vous occire.
Je servis, il est vrai, meilleure plaisanterie
Mais, ne vous en déplaise, je vous croyais esprit
A comprendre le fait et à vouloir en rire.
Soyez donc raisonnable, rangez votre fleuret !

Il est l’ heure d’ être raisonnable,
vous avez bien raison …

Ce soir je ne pourrai que vous répondre,
un peu, point beaucoup, à la va vite même,
de réfléchir et de mettre en page,
me serait trop difficile, H.S je suis .
N’ en doutez pas, d’ apprécier j’ ai sû,
les rimes surtout, moins la miniature,
tant son aura, sur vous est imposant,
enfin, c’ est ce que tous ici prétendent,
si si, de petit et même un peu plus,
toujours on a le plus grand besoin …
M. de la Fontaine l’ affirmait en sa fable,
de cela j’ en conviens, puisque regardez,
de Domi aussi, vous comme moi,
avons le plus pressant besoin .

1.65 m, ne vous rendez vous pas compte,
mais encore plus petit j’ ai déniché,
si sage vous êtes, je vous présenterai .

SUR LA LUMINOTHERAPIE

Depuis longtemps, les populations des pays du nord de L’ Europe pratiquent la luminothérapie pour compenser le déficit de lumière du jour pendant les longs hivers .
Pour ceux qui souffrent du blues hivernal, trente minutes en moyenne, d’ exposition quotidienne à une lampe qui reproduit au plus près la lumière du jour est une aide non négligeable voire une démarche thérapeutique contre la dépression saisonnière .

Et maintenant, on conseille même la luminothérapie aux personnes âgées qui sortent peu de chez elles et ne voient que peu la lumière du jour .
Pour ces personnes en avance de phase, c’ est-à-dire, qui précèdent l’ heure raisonnable du coucher, la luminothérapie en fin de journée leur apporte énergie et meilleure régulation des cycles des sommeils .

Notre horloge biologique s’ en trouve régulée, améliorant l’ humeur, l’ énergie et la qualité du sommeil .

Ma luminothérapie à moi,
elle a pour Nom … Dominique …

Quand décline ma joie de vivre,
quand aigris par vie professionnelle,
quand harcelé par mes femmes à moi,
quand éloigné de mon ile,
quand contrarié par mon toubib,
quand privé de friandises,
quand chagriné par les miens
quand ce foutu weekend n’ arrive,
quand vacances sont loin
quand Retraite s’ estompe,

un coup de téléphone,
HOP, ça repart !

« Domino Domino » chantée par André Claveau

« Le printemps chante en moi, Dominique,
Le soleil s’est fait beau,
J’ai le coeur comme une boite à musique »

houlà, Yannick, mais c’est la ballade des gens malheureux ça ! « harcelé par mes femmes », alors là c’est exagéré, allons mais je le sais l’U topu « ravi » d’être tiraillé par elles !
je ne vous parlerai pas ici de mon emploi du temps, car les pendules peuvent sonner je n’en tiens pas compte et je suis « dhéseurer » (un mot sauvage !) mais pas désoeuvrer ! mes amis cela ira mieux dans une semaine, j’espère, j’escompte et compte que le peintre aura fini son fignolage ! c’est une perle mais moi je crois que mon sautoir descend jusqu’en bas des pieds ! bravo au démarrage foudroyant de cette feuille nouvelle, issue de celle d’automne, le bourgeon avait de belles promesses !

Amitiés à tous

Amitiés notre Monique,

Vous avez plus travaillé que votre artisan, mais le résultat ! … épatant !
J’ ai oublié, l’ inauguration dans 15 j ou 3 semaines ?
Que faut’il apporter, mise à part notre bonne humeur ?

Bichoux .

Tiraillé, tiraillé, cela dépend par quel côté, Monique,
car par les oreilles je n’ apprécie guère,
cela me casse les pieds et me fait mal à la tête,
quant à le saisir par ailleurs …
Heeeeuuuuuu … CHTOP !

Bonjour tout le monde, un novembre de toute beauté !
Frais, soleil, bon gros pull et HOP !
Bichoux .

NOOONNN …

Nouvelle photo ?
C’ est un cygne !
Nooonnn …
Pas un gros canard,
un SIGNE …

Du noir et blanc
à la couleur,
passer de l’ ombre,
ainsi, à la lumière,
un petit coin coin,
se lèverait il,
Nooonnn …
Pas toi encore !
Ta mare regagne
et prends y garde,
l’ eau, dés ton entrée,
pourrait fort bien, si si,
y remonter …
D’ elle le noir s’ en est allé,
estompé, effacé, oublié,
banni à tout jamais,
le blanc immaculé,
essolé, gentillement,
lui est revenu .

Mais alors, la couleur ?
Nooonnn …
Le cygne est blanc,
tu le sais bien …

YB

(copyright)

Même aux heures les plus sombres de mon histoire
Je n’ ai jamais ressemblé à un canard
Fut-il gros et noir !
Et si je soulève le coin coin du voile
C’ est pour mieux être vue sur la toile

Le cygne est dit-on aussi bête que méchant
Je n’ ai aucun penchant
Pour sotte majesté
Même de blanc habillée

Alors je vais à la couleur
C’ est mon goût du bonheur .

DB .
(copyright)

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi j’étais noir,
Quand je vais au soleil je suis noir,
Quand je suis malade je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir…

Tandis que toi homme blanc:
Quand tu es né tu étais rose,
Quand tu as grandi tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil tu es rouge,
Quand tu as froid tu es bleu,
Quand tu as peur tu es vert,
Quand tu es malade tu es jaune,
Quand tu mourras tu seras gris…
Et après cela, tu as le toupet de m’appeler

« homme de couleur »!!!…

Poème africain

J’ écoute la version duo ‘ Hugues Aufray « et j’ entends siffler le train », absolument magnifique … émouvant, et ton proverbe me fait penser à cette chanson » les crayons de couleur », chantée il yba longtemps par Hugues, et c’ est le même thème .
Mon fils de 5 ans me parlait tout le temps de son camarade Victor, Victor par ci, Victor par là et un jour j’ ai vu le fameux Victor, qui était noir très noir et cela n’ avait absolument pas intéressé mon fiston dont c’ était le meilleur ami ! Et bien, il en est toujours de même, parce que aux valeurs de l’ enfance, ont succédé les valeurs humaines de l’ éducation et ainsi, rien n’ a changé, blanc, noir, jaune … quelle importance , nous sommes tous des hommes …

J’ai tout lu, si, si. J’ai retrouvé avec plaisir Ronnie Thatcher mais je me creuse le cerveau pour  » Monique  » et  » Ronan  » essayant de comparer leur façon d’écrire avec les pseudos que j’avais repérés. Yannick, j’ai immédiatement pensé à mon compatriote U Topu… et j’ai gagné, rire.
Bonne soirée à tous.
Ian

Yannick se chargera de vous éclairer personnellement (rire) .
Amitié de Dominique .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

novembre 2011
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Monique sur Un 11 novembre
Dominique sur Si un jour
Dominique sur Si un jour
Monique sur Si un jour
Monique sur Un 11 novembre
novembre 2011
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Blog Stats

  • 131,499 hits
%d blogueurs aiment cette page :