happy days

LES POISSONS

Posted on: 4 novembre 2011

Il dit
Et pour moi jamais
Tu n’ écris
Un sonnet

Et bien mon chéri
Mon petit rat
Dis-moi

Je voudrais une poésie avec des poissons

Oui cela pourrait rimer avec polisson

Non non
De vrais poissons
Avec des nageoires et des yeux ronds

Mon petit rat
Je peux faire cela pour toi
Mais un poisson
Cela ne vit pas

Pas d’ histoire d’ amour
Pas de lever du jour
A deux contemplé
Après une nuit serrés
Les branchies collées

Les poissons ne vont pas à l’ école
Ils n’ ont pas d’ heure de colle
Pas de cour de récréation
Pour jouer avec un ballon

Que dire sur les poissons ?

Ne veux-tu pas plutôt
Un grand livre d’ images
Pour enfants de ton âge
Tu pourrais apprendre le nom
Des poissons

Et puis ensemble alors
Nous irions dehors
On plongerait dans les profondeurs
Des mers
Si claires
Et pendant de longues heures
Nous nagerions
Avec des poissons en couleur

Une fois rentrés à la maison
On écrirait un joli roman
Toi et ta maman

Un roman-fleuve
Ou les poissons s’ abreuvent
Avant qu’ ils ne lisent tout haut
Au lent fil de l’ eau
Une histoire de cygnes dans la mare
Et d’ un vilain petit canard

Veux-tu que je la narre ?

(copyright)

A L ‘ AMI RAT ROSE .

Publicités
Étiquettes : ,

8 Réponses to "LES POISSONS"

Je me devais d’ être ici le premier,
fatigué je suis et ne réalise pas trop encore,
que tant de gentillesse il y est à mon égard
en toute simplicité et sensibilité,
je suis touché, ému, comme jamais,
et tout comme un gosse,
je ne puis laissé échapper
que ce Domi … Merci …

Je suis bien contente que cela te plaise .
Tu sais que ce poème, c’ est un peu comme un bon baiser sur la joue, entre rez-de-chaussée et 1er étage, dans l’ ascenseur, un poutou spontané !
Ce sont les élans du coeur .
Dominique .

Celui-ci est gai et pétillant, je l’aime beaucoup également. 😉

Rebonjour Jrafke,

Ce poème est tendre également, à l’ image de la chanson douce, « une chanson douce que me chantais ma maman, je suçais mon pouce … », interprétée par Henri Salvador ; merci de me dire bonjour et de prendre le temps de bien vouloir me laisser une petite trace de votre passage !

Recordialement .

Il est mien,
pas à vous,
Il est moi,

c’ est d’ une Amie,
que je le tiens,
de sa plume alerte,
gaie aussi,
franche, ô combien,
une belle surprise celui ci,
inattendue, inespérée,
de bonheur il m’ a comblé,
simple et enjoué,
frais et nature,
vif et tendre,
tout comme je suis,
à mon image,
moins les écailles …

Il est mien,
pas à vous,
il est moi .

Oui, je l’ ai écrit pour toi, tu m’ en as inspiré l’ idée et je te l’ ai dédicacé .
Je suis contente qu’ il te plaise, il t’ appartient .

Vois-tu, un autre , alors qu’ il me disait se faire du souci pour la bonne santé d’ un enfant à naitre qui lui était proche, me demanda de lui composer un poème pour lui changer les idées et lui apporter un peu de bonheur, il m’ en indiqua le thème et cela devint « l’ amour au jardin » .

Je le lui offris, il me dit beaucoup l’ aimer, je l’ avais écrit à la pointe de mon coeur, et puis, je compris qu’ il n’ en avait strictement rien à faire, il ne se souvenait même plus de quoi je parlais, qqes temps après . C’ était le mépris de mon temps, de mon inspiration et de mon don, et cela à sa demande … a touch of class .
Il était dans ma valise, encadré et dédicacé, je n’ ai pas eu l’ occasion de le lui remettre . Oui, je sais, minable .

La Poésie, jusque là n’ était pas mon fort,
affirmer l’ inverse ne serait que mensonge …
Découvrir Domi m’ y a conduit,
du moins à la sienne propre,
entendons nous bien …
Je m’ y suis intéressé comme à elle,
au début de loin, ensuite de plus prés,
tant son style m’ a interpellé .
Il me parlait et en certains,
reflet de son vécu, sensible j’ ai été .
J’ étais friand de cette personnalité croisée
par le plus grand des hasards sur Réseau .
Bien m’ en a pris et qu’ elle se soit résolue
à en composer un aussi gentil
et pour moi même m’ a séduit,
de cela envers elle, reconnaissant je suis .
D’ aucuns y sont hélas plus sensibles que d’ autres,
mais moi, de ces poissons là,
je ne suis pas prés de les oublier,
d’ autant que même intonation,
elle m’ a chuchoté,
c’ est la première fois que j’ entendais
poissons parler, si si, tout comme ….
Alors comme ça, parfois, je le relis ému,
vais je aller jusqu’ à l’ apprendre,
peut être …

Tu me fais rire !
Il est vrai que l’ auteur t’ en a fait lecture … cela doit ajouter la petite touche émouvante …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

novembre 2011
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Monique sur Un 11 novembre
Dominique sur Si un jour
Dominique sur Si un jour
Monique sur Si un jour
Monique sur Un 11 novembre
novembre 2011
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Blog Stats

  • 131,485 hits
%d blogueurs aiment cette page :