happy days

LE JOUR DES DEFUNTS

Posted on: 28 octobre 2011

Je n’ aime pas les cimetières
Ce sont des lieux de pierre

Tombeaux et mausolées
Pour les êtres adorés
Objets sans importance
Comme traces de l’ existence
Là déposés
Pour souvenir
Qui ne veut pas mourir

Nos chers disparus défunts
Mais non jamais de la vie
Cela n’ est pas une fin

Ils sont encore ici
Leurs coeurs dans nos coeurs

Que l’ on ait la foi
Que l’ on ait un choix
Croire
Ou ne pas croire

Poussière rien que poussière
Mais parcelle d’ univers

Nous les avons aimés
Les aimerons toujours

Ils demeurent bienveillants
Et vivants
Dans nos esprits
Bien à l’ abri

Réjouissons-nous de leur passage trop court
Nous nous sommes rencontrés un jour
Lui elle
Ceux qui nous ont embellis

Par la lumière de leur vie

Et cette grâce est éternelle

(copyright)

Publicités

7 Réponses to "LE JOUR DES DEFUNTS"

bonsoir Dominique,

Ce jour de Toussaint, nous honorons nos défunts là où ils reposent, dans leur dernière demeure, selon la formule consacrée mais ils sont dans l’essentielle demeure, la Maison du Père où nous les retrouverons, âme contre âme ! les petits cimetières de campagne sont joyeux de couleurs, gais et pimpants, c’est le moment où ils nous donnent ce message de joie, » rien de ce que l’on a vécu ne sera perdu », pas même une poussière. Mais il est vrai que pour nous, leur disparition physique est très difficile à vivre ! J’aime beaucoup « parcelles d’univers »….

bises

Bonjour Monique,

Il est vrai que suivant les lieux, banlieue parisienne, petits villages de France, ou le culte, ce sont des endroits traités différemment .
Amitié .

On apprend aujourd’ hui, le décès de Robert Lamoureux, une pensée souriante vers cet artiste qui nousa fait tant de bien .
Que de rires et de chansons et de beaux textes, une inspiration .

Merci Dom pour ce beau poème résolument joyeux.
La mort est toujours une souffrance et pourtant, elle ne fait pas le poids face à l’Espérance.

OUI , et chacun « fait avec » au mieux …
J’ aime te lire Ronan, tu m’ apportes de la sagesse et de la distance .
Merci l’ ami .

Ce poème est très joli, il nous parle d’un jour que nous trouvons triste, mais sans tristesse, presque comme une espérance.

Bonjour Jrafke,

Oui, c’ est ainsi que je l’ ai écrit, souffrance bien sûr, mais pas tristesse .
Et se réjouir de la grâce de les avoir connus .
Cordialement .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

octobre 2011
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
octobre 2011
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Blog Stats

  • 130,177 hits
%d blogueurs aiment cette page :