happy days

On dirait …

Posted on: 19 octobre 2011

On dirait que nous sommes deux enfants
Du même âge
Assises sagement
L’ une tient le livre d’ images
Et l’ autre lit à haute voix
Comme il se doit

Une cour de récréation
Pas loin de nos maisons
Deux amies sur le banc
On dirait un monde à notre façon

Deux jolis tabliers pour nous distinguer
Tant nous sommes semblables
Placées à la même table
A l’ heure du déjeuner

On dirait comme deux soeurs
Deux petits coeurs
D’ enfants
Si grands
Qu’ ils battent fort
Pour demander
Encore
Des histoires
De grands
Du savoir
De l’ instruction
Et du rêve à foison

Oui du rêve en moisson
Pour quand on ne saura plus
S’ il faut rire ou pleurer

Pour quand un jour le temps
Nous aurait rattrapées

(copyright)

Dédié à M .

Publicités
Étiquettes : ,

8 Réponses to "On dirait …"

A ceux qui me font la grâce de lire cette poésie, je voudrais ajouter qu’ il existe plusieurs niveaux de lecture et c’ est à mes yeux, un des fondements de l’ art poétique .
Ainsi, « on dirait … » serait la parole des enfants,  » on ferait comme si » , ici, l’ inspiration poétique fait s’ évanouir les barrières du temps, et voici deux petites filles du même âge qui ne sont pas tout à fait de la même génération .

Bonjour Dom,

Voici un très joli poème. L’esprit d’enfance y règne et cela est rafraichissant. Voici une matinée qui débute bien. Merci

bonjour Dominique,

j’ai quelque peu délaissé votre blog pour vous répondre sur votre page au journal. Les enfants ont ceci de merveilleux c’est qu’ils peuvent faire « comme si » comme si le temps ne les rattraperait jamais, faire « comme si » tout était simple et limpide et que le rêve était définitif et à portée de main ! ils vivent dans leur monde instantané et toujours renouvelé, ce que nous ne pouvons pas faire quand on n’a plus une âme d’enfant !

quelle fraîcheur que ce poème et quel temps révolu.

Monique,

C’ est bien plus amusant que de se donner rendez-vous !

Après des décennies d’ une grande dureté, je me retrouve comme à cinq ans .
J’ ai retrouvé mes sensations, ma sensibilité, ma gaité, le bonheur de jouer, de gazouiller, d’ aimer .

Bise .

Chère Monique,

Je reitère ici, ma demande sur notre canard, tellement boiteux en ce moment …
M’ autorisez-vous à copier-coller votre com sur le journal, ici, à la suite de ce poème ?
Même question à notre souricette ?

Bises aux deux « fifilles » .

Dominique , vous écrivez si bien les choses que l´on retrouve
parfaitement les sensations d´autrefois . ces deux petites filles
pourraient être ma mère et sa soeur N. , ou moi-même et ma soeur ,
ou mes deux filles . Toutes ces paires d´enfants avec 2 ans d´écart
d´ailleurs , c´est amusant . Toutes avec la même complicité . J´ai perdu ma soeur à 24 ans ( elle 22) , et cela a été douloureux car tout un
monde s´est évanoui . J´essaye de faire revivre des souvenirs , mais les
jeunes ignorent ( dans le sens de négliger ) les sentiments des ainés.
Ce tableau est superbe de douceur et d´expression . Mais bien sûr ,
avec Renoir , cela ne peut qu´être beau .

Chère Darie, cette poésie est dédiée à ML, j’ ai trouvé en cette personne une proximité intemporelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

octobre 2011
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
octobre 2011
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Blog Stats

  • 130,794 hits
%d blogueurs aiment cette page :