happy days

Allée des cerisiers

Posted on: 17 mai 2011

Je découvrai
Jamais je n’ y allais

Allée des cerisiers pour ce jour de mai
Oui cela convenait

Je ne voyais personne
J’ attendais ta venue
Devenu si menu
Le jour où l’ heure sonne

Petit tailleur noir
Lunettes noires
Pour te dire adieu à l’ intérieur
Abstraction de l’ extérieur

Seulement toi
Et moi

Ton nom sur le couvercle de bois vernis
Comme une carte de visite imprimée
Une étoile de David dorée
Toi qui n’ avais rien demandé
Tu étais simplement parti
Rien dit

Ton courage
Mon héritage

TRADITION

Les femmes portent la vie
Dix hommes disent le Kaddish
Le chant de la mort

Six hommes t’ ont porté
Je l’ aurais aussi fait
Mais empêchée

Allée des cerisiers
Je n’ y suis jamais retournée

Tu n’ y es pas seul
Tes parents avant
D’ autres après
Et seulement le nom de ta petite soeur
Déportée assassinée
Sur la stèle marbrée

Des portraits de ceux que je ne connais pas
Qui furent avant moi
Auxquels je ne ressemble pas

J’ aime le mois de mai
Je cueille les premières cerises
Exquises

Je romps la chaîne du malheur
Ils ont vécu l’ horreur

Là-bas je ne serai
Jamais

(copyright)

Publicités
Étiquettes : , ,

45 Réponses to "Allée des cerisiers"

Dom,

Ce tres beau texte…ta sensibilite…ta peine interieure…ta memoire…

Ne me laisse pas insensible…tu le sais.

Comme beaucoup d’autres, j’aurais pu me l’approprier…le faire mien.

Passe commun, chaqu’un sous son etoile…tellements differents,
la vie, l’histoire….nous rapprochent malgres nous…

Tu es ma soeur….

SON courage, notre heritage….nos traditions.

Non, tu n’es pas seule.

« Je romps la chaîne du malheur
Ils ont vécu l’ horreur

Là-bas je ne serai
Jamais

N’ai crainte…jamais tu ne sera la bas.

La chaine est rompue pour que « plus jamais ca »

‘Il ne dors ni ne sommeille le gardien d’Israel' »

je le sais, je le connais….

Tu es mon frère Marc .

En cela je ne puis me prononcer …

Cette mémoire que je respecte, n’ est point mienne,
puis qu’ étranger je ne suis qu’ en elle,
inconvenant me serait alors de l’ approcher …

De ce que pourtant, j’ en sais, en cette Horreur humaine,
l’ Homme en a ici atteint des sommets,
tant en bêtise, qu’ en folie et qu’ importe d’ où il venait …
Il y fût lamentable, en dessous de tout …
Et rien d’ autre !

En Corse, nous n’ avons encore une fois
aucunement démérité,
il faut ici l’ écrire, tant ignorée est son Histoire,
même la plus récente, comme celle passée d’ ailleurs,
 » Terre des Justes  » elle a failli être désignée,
puis ils y ont renoncé, ce titre habituellement réservé
à personne humaine et unique ne lui a pas été octroyé et
pourtant ils ont hésité, sacrément, si, si,
tant en cette ile de liberté, résistante et farouche,
dés 1943 libérée par ses enfants, seuls quasiment,
une poignée de Commandos américains, quelques
unités de l’ Armée d’ Afrique, un sous marin et trois
contre torpilleurs en soutien, sans plus de moyens,
alors qu’ un occupant s’ y trouvait pour deux corses,
les enfants de David, jamais n’ y ont été
abandonnés, bien au contraire,
ils y furent même protégés …

Bonjour Yannick…et merci pour votre presence.

oui, partout ou l’horreur et l’injustice regnaient, il fut toujours des Justes present…isoles, courageux,ils ont sauves des mondes.

ils en sont la conscience.

Je viens d’ une ile, marc DAVID,
d’ une toute petite Nation,
ou aujourd’ hui encore,
comme de par son passé,
cette terre, la mienne,
insignifiante au regard de tous
et pourtant des plus belle en soi,
pauvre, certes, mais toujours fière
tant convoitée au cours de son Histoire,
souvent conquise, jamais soumise,
est de tous, la mauvaise herbe
que bien des bien pensants,
aimeraient sans vergogne à arracher …
Tout en la défendant bec et ongles,
quelle qu’ en soit l’ occasion,
ou le moment,
le nombre aussi de ses détracteurs,
je me plais aussi à découvrir
ces petites nations,
soeurs comme je les appelle,
qui comme elle ont à souffrir et subir
de la cruauté ou de la méconnaissance
des autres .
Israël, est de celles ci …

Je me surprends moi même à prendre goût à ces poèmes,
jamais cela ne me serait venu à l’ esprit,
sauf en quelques grands classiques
ou d’ autres épars
composés alors de main de maitre,
en ces lettres d’ amour que l’ on écrivait
à ses aimées, afin de mieux les faire chavirer,
en ce temps béni, où le clavier, inconnu était …

Lorsqu’ ainsi ils sont bâtis, vrais et simples,
reflet du vécu et de lui seul,
vivants et si bien amenés,
tournés aussi, illustrés même,
il me prend alors d’ essuyer une larme,
en pensant que de cette mort d’ un être cher,
au plus tard je ne voudrai qu’ être moi aussi touché,
tant égoïste en cela je suis
et pourtant de la vie,
comme de sa fin,
il en sera toujours ainsi …

Le plus tard possible Yannick, et ne t’ inquiète pas, cela ira . Je sais que tu as confiance en moi .

Si toi tu le sais,
nous sommes deux ainsi .

Yannick,

je dois avouer que vous et Dom possedez un don qui m’est inconnu…

la poesie.

mes lacunes dans votre langue ne m’empeche pas d’en saisir la beaute.

je m’en suis eloigne volontairement pendant 30 ans…volontairement.

il est bon peut etre parfois de prendre du recul…lorsque l’on prend un nouveau depart….une nouvelle page.

mais,le passe reviens toujours au crepuscule.

le temps a passe tres vite, beaucoup d’epreuves, de peines, de combats…

mais, on reviens toujours aux racines…c’est tres bien comme ca.

vous ne pouvez pas comprendre le plaisir , la chance de vous avoir rencontre…difficile a expliquer,ce modeste dialogue est comme un baume.

je vous souhaite tout le bonheur du monde a vous dans votre ile de beaute..et a notre amie d’outre manche.

Bonsoir Marc,
Ce n’ est pas le crépuscule, loin de là .
Et converser avec toi, Yannick et d’ autres auxquels je tiens, est une expression de bonheur .
La vie, chaque jour !

marc, moi … de poétique, non …
De sensible oui …
Et lorsque je parcoure vers de Dominique,
il m’ arrive d’ en être ému,
même s’ il m’ est difficile de me l’ avouer,
puisqu’ homme je suis .

Marc, notre seule chance à nous tous, c’ est d’ avoir
pû croiser les écrits d’ une dickens hors normes,
sur le Réseau, puis les poèmes touchant de vérité
et de justesse, de Dominique sur ce Blog …

Une personnalité hors du commun et comme il me
plait parfois à l’ énoncer si gentillement,
tant cela me parait l’ évidence même …
Une personne de qualité .

Mais chtop, dirait elle, aussi éprise de liberté qu’ elle
peut être dans la vie, il faut savoir l’ apprécier sans
le moins du monde l’ étouffer …

Elle n’ aime point que l’ on s’ attarde outre mesure
sur sa personne, elle est notre Amie, à tous, certes,
mais comme un coquelicot, forte en sa terre
si fragile en une main, qu’ elle pourrait y fâner
et de cela, il ne faudrait .

Elle va finir par par me fustiger, alors que moi
et moi seul, je ne songe juste ici qu’ à l’ irriter juste un peu,
afin que délicatement elle me pousse hors d’ ici
vers ce Hamam où lassé d’ être devant,
je ne peux y pénétrer !

Hammam de FEMMES !

Ben et alors ???
Femme et fille font du Droit,
le chat lui même s’ en est allé,
seul je suis, abandonné de toutes,
délaissé tout comme DSK,
homme que je suis,
juste un moment la clef,
pas davantage,
s’ il vous plait,
20 ans je n’ ai plus,
savez vous ?
Vite je ferai …

bonsoir Dominique,

quel beau texte, je ne dis pas poème même s’il l’est, mais d’une intensité si sobre et dépouillée (comme eux), il me touche !

J’ai lu, à sa sortie en 1959 , le beau livre d’André Schwarz Bart (il est très connu) intitulé « Le dernier des Justes », car il existe une légende talmudique selon laquelle il y a trente-six justes par générations ! le dernier des justes a péri dans la Shoah !

J’ai lu aussi à peu près tous les livres d’Elie Wiesel qui reste ma référence et mon livre de chevet et que j’ai eu le bonheur de rencontrer une fois ! c’est une mémoire à lui seul !

J’ai parcouru l’histoire des ashkénazes dont la culture se perd vers son but « l’Alya, » les miens étaient hongrois je ne les oublierais jamais !

Un jour j’ai laissé un petit papier entre les pierres du mur des Lamentations, peut être a-t-il trouvé racine entre les noms entrelacés , car rien n’est perdu!

Je ne surchargerai pas votre texte de mots inutiles et amitiés à tous

Bonjour Monique,

vous savez ce n’est pas une legende…les Justes.

chacun d’entre eux est un peu le dernier, mais c’est une illusion, ils sont eternels…mais tres discrets.

sans leurs presences le monde ne serait plus.

agreable de penser que nos petits papiers sont peut etre voisins…bien avant notre rencontre ici.

oui, rien ne se perd.

bonsoir Marc,

J’espère bien qu’il reste et restera toujours un Juste pour garder la flamme intacte !

Nos petits papiers porteront, qui sait, leurs fruits un jour et nous serons assis à une autre table où d’autres convives nous attendent !

merci Marc

Yannick, humour il aime, mais sous cet artifice,
il semble que ce soir il est oublié un temps soit peu
le véritable sens inérant à ce poème et de cela,
il s’ en excuse humblement, devant cet homme
qu’ il n’ a point connu et ne saurait donc juger,
mais qu’ à lui reconnaissant il est, qu’ avec sa femme,
il nous ait donné … Dominique …

Yannick…oui, vous avez raison.

ne craignez rien,elle ne se laisse pas etouffer..

vous pouvez vous attardez sur sa personne, elle aime, mais ne vous le dira pas.
l’essentiel est que vous soyez dans les parages,cela lui suffit.

Peut être que virtuel n’ est qu’ une infime partie
de sa personnalité, Marc, nous en faisons peut être
nous autres grand cas, puisque des plus agréables
et talentueuse, elle nous apparait, elle, moins,
peut être, en possédant
d’ autres bien plus réelles et donc autrement plus
importantes à sa vie .
Mais on ne doit tout de même pas lui être indifférents,
comme vous l’ insinuez en ces lignes …
Alors de composer il nous faut, certains ailleurs
en la serrant de trop prés l’ ont perdue,
nous pas encore et de cela nous devons tout
simplement nous en estimer heureux .

bonjour à tous et à chacun !
face à tant de grâce et d’intimité , je me sens toute petite !
jamais je ne pourrais écrire pareillement, mais j’ai du bonheur à vous lire tous ….
que du bonheur !
Chris

chris bonjour,

j’ai ete un peu absent ces temps ci, je limite un peu ma presence…je saute parfois sur votre blog…

etre petite..?? non je ne le crois pas, vous etes tres forte et votre presence se percoit tres clairement.

votre discretion tranche avec la force de vos idees….c’est un peu ce qui vous caracterise a mes yeux….vous etes une militante discrete…rires.

votre ecriture pourrait faire des jaloux…vous lire necessite pour moi beaucoup de reflexion.

et le bonheur, qu’il se repande sur nous tous ici…

amities…marc

bonjour Marc
je vous remercie , pour ce que vous avez dit !mais je voulais expliquer qu’on se sent humble devant des textes si beaux …..et quand on ne sais pas faire , c’est comme la peinture , on reste modeste devant l’art ! Dominique est une artiste ….et j’imagine bien qu’on puisse être jaloux de son art , comme on peut aussi être jaloux de mon écriture qui n’est pas du tout la même !pour Dominique , c’est sùr il y a de la jalousie , mais j’avais pas réalisé que pour moi aussi , ce pourrait être la même chose !
amitié Marc et à bientôt …
amitié aussi à Dominique
et à ceux qui se promèneront dans l’allée ……

Bonjour la belle petite,
Votre oeuvre peut en effet indisposer les fâcheux, mais qu’ importe, vous informez, analysez, apportez des éléments de reflexion en donnant de votre temps, et ceux qui vous apprécient vous remercient, les autres … peu importe !
Amitié .

Mais non souricette, vous n’ êtes point toute petite,
hop, vous voici sur mes épaules,
de là vous pouvez contemplez l’ étendue de ce poème,
merveilleux et fort tout à la fois,
en lequel j’ ai surtout adoré,

Six hommes t’ ont porté
Je l’ aurais aussi fait
Mais empêchée

tant fierté ultime on peut avoir à porter son père,
en sa dernière demeure …
Cela aussi chez nous n’ est apanage que d’ homme
et je trouve cela un peu dommage,
tant en une famille la femme compte autant
sinon plus qu’ homme, justement .

Bonjour Yannick,
Je vous dis « tu » avec votre permission .
Oui, je voulais l’ accompagner jusqu’ au plus possible, cela me fut refusé .
Et pourtant, cela me semblait naturel .

C’ est la seconde fois que vous me tutoyez,
Dominique, autour de ce poème, si, si,
cela n’ est aucunement déplaisant,
peut être sentons nous de par ce texte
des choses un peu autres, plus profondes,
humaines, tout simplement, nous rapprochant,
au delà même de nos origines,
juste pour l’ amour d’ un être cher,
celui qu’ en nos entrailles,
nous ressentons …

Des mots pour te dire Dom, que j’ai lu et que j’ai été ému.

Mes parents viennent accompagner ce week-end ma fille aînée pour sa profession de Foi. Mais is viennent de m’annoncer qu’ils repartiraient juste après la célébration.

Quelle connerie de ne pas profiter de l’instant présent. Que nous sommes mesquins de notre amour…

ronan

bonsoir Ronan
je vous comprends ….amitié
chris .

Bonjour Ronan,
J’ ai lu et relu « que vous êtes lents à aimer », à « croire » …
Avec vous tous en cette journée ! et oui, il faut vivre l’ instant présent et avancer pas à pas .
« Mesquin de l’ amour » et généreux de la méchanceté insultante pour beaucoup, il en est ainsi …
Amitié

Merci à toutes deux. La journée fut difficile même si j’ai essayé d’être « au présent » pour ma fille…

Bonjour Ronan,
Un post énigmatique qui ne cèle pas, espérons-le, des soucis ?
Amitié .

La relation avec mes parents est très difficile et phagocyte beaucoup d’énergie, au point parfois de ne pas me permettre de vivre la joie du moment présent…
Des soucis ? Oui, aimer inconditionellement est toujours dangereux pour la tranquillité.

Je m’ en souviens, Ronan, nous en avions parlé .
Le seul point commun que je distingue entre  » aimer inconditionnellement » et « tranquillité » , c’ est la présence de deux L, ange ou démon ?

Ange ou démon ? Non, simplement humain. nous avons tous nos lots de contradictions, nos points d’orgueil, nos aveuglements.
Le plus difficile, c’est de garder un coeur, un regard, des paroles bienveillants. La souffrance nous fait dire et faire des choses que l’on ne voudrait pas. Saint Paul le dit dans une de ses épîtres : je fais le mal que je ne veux pas faire et je ne fais pas le bien que je voudrais faire.
C’est là le noeud de notre conversion. Accepter que dans ces faiblesses, le Christ vienne mettre l’amour. Le fruit de toute une vie.

Le point où cela coince : quand ceux qui font le mal, même par souffrance, refusent de le reconnaitre . Et de ce fait, entretiennent la souffrance de l’ autre, par eux causée .

Pourrais-je en savoir plus sur cette « Rue des cerisiers »,Dominique?
La prière des morts,c’est déjà la victoire sur le Mal.un priant annonce l’espérance,et le monde à venir,le déjà-là imperceptible et pourtant bien réel. Ah!Si les malfaisants pouvaient l’entrevoir,comme le monde en serait transformé!je t’embrasse.Et salut amical à tous les présents sur cette si belle page. A bientôt.

Bonjour Paul, l’ allée des cerisiers c’ est le nom de l’ allée proche de la tombe .
Les malfaisants, les malveillants, se nourrissent de leur vice, semble-t-il, et portent souvent le masque de la belle pensée , hélas .
S’ en écarter …
Je t’ embrasse l’ ami Paul et à bientôt .

bonsoir Ronan
moi aussi je me souviens de ce que vous aviez dit , je crois que c’était au retour d’un séjour chez eux , et je vous avais dit que je comprenais ! ce n’est pas pour rien que j’ai dis ça !Dominique pose la question , ange ou démon ! je ne sais pas pour vous , mais moi je sais ce que veut dire le démon !je connais ……
amitié sincère Ronan
Chris

J’ ADORE quand notre souris apparait !
Super la Chris !!!
Bon, moi aussi je sais ce que veut dire le « démon », je connais hélas aussi, j’ en ai croisé au moins deux , je ne plaisante pas .
Mais ce soir, c’ est une belle soirée, alors, tout va pour le mieux !
Bise la belle petite .

Encore une fois, merci de votre sollicitude.

Tout est grâce ! Ce n’est pas toujours évident à dire mais tout est grâce et chacune de nos expériences pour douloureuse qu’elle soit, nous fait grandir.

Oui Ronan, mais toute expérience douloureuse n’ est pas indispensable !

bonjour Dominique
je préfère préciser ,pour moi démon féminin ….
bonne journée ….
bise de souris
Chris

Bonjour Chris,
Des vraies vilaines, oui, un bon paquet !
Bises .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mai 2011
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
mai 2011
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 130,153 hits
%d blogueurs aiment cette page :