happy days

La plage

Posted on: 14 mai 2011

Une bouée jaune et ronde au loin
La tête d’ un baigneur
D’ un bonnet recouverte
Peut-être

Non
Il n’ y a point
De nageur

La mer est trop rebelle
Et pourtant fidèle à l’ élément
Comme par un aimant
Je suis attirée vers elle

Sinon

Rien ne sert de lutter
Je me laisse flotter

Et toujours les rouleaux de vagues
Dans lesquels enveloppée je divague

Me portent vers le rivage
La plage

Que j’ aime tant
Par tous les temps

Publicités
Étiquettes : , , ,

9 Réponses to "La plage"

Bonjour Do,la plage oui ! nous y sommes allés depuis quelque temps,les beaux jours sont là ! par tous les temps l’Océan est beau !
Demain le temps sera bien plus propice pour une balade en famille,une pensée pour vous j’aurai, devant les beautés de la côte Océane Sud.
Amitiés
Franck

Bonjour Franck,
Une pensée de moi pour les grandes personnes et les belles ados, en balade dominicale !
Je verrai l’ Ocean dans trois semaines , près de la Loire , et donc aussi par cette occasion, un petit Tours en touraine pour faire une bise à un ami .
Amitiés de Do .

Comme par aimant,
je suis attiré par elle …
( No comment )

Frein à main enclenché, moteur éteint … Chtop …
Petit tour sur la grève au grand air à compter les mouettes !
Zut … un cacoun …
Incompréhension probable, si, si … je crois bien .
Circonstances atténuantes, bénéfice du doute,
non, nul besoin, à étayer plus tard .

bonjour Dominique,

la plage oui, mais la mer doit être férocement froide ! je revois les chars à voile, les coquillages nacrés, les vagues mousseuses et j’entend ce vent furieux ……bon, je sors le Guy Cotten marque chère aux marins bretons !

ce que j’aime le plus, c’est sentir sous mes pieds l’eau qui fuit et le sable qui coule avec elle, c’est vrai que l’on se sent entraîné ! ou bien marcher sur le sable mouillé et dur en suivant la mer avec en toile de fond le soleil qui plonge !

J’entends aussi Alain Barrière chanter « la mer est là » !

à bientôt Do !

Oui, l’ eau se retire entrainant le sable mouillé et cela chatouille délicieusement la plante des pieds qui s’ enfoncent et en les levant, on découvre leur empreinte qui de suite se dilue !
Et marcher nus-pieds sur le sable mouillé et dur qui a gardé l’ empreinte des vagues profondes et cela fait mal et puis, qqes jours après, on ne sent plus rien .
Les cheveux sont humides comme la peau, salée, on respire son avant-bras et c’ est comme un parfum envoûtant, le corps est heureux .
Bise Monique .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mai 2011
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
mai 2011
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 130,187 hits
%d blogueurs aiment cette page :