happy days

Soave sia il vento

Posted on: 30 novembre 2010

Ton silence c’ est toi
Le baulois
Je souffre de ton absence
Tu ne t’ exprimes pas

Je sais que plus jamais
Je ne te verrai
Je ne t’ entendrai

Je tiens à mes rêves
Tu y règnes
Je ne suis pas résignée

On ne se comprend pas
On ne se réussit pas

Je sais que je ne te reverrai
Jamais
Même si mon coeur refuse de l’ entendre

Je le sais
.

Je dois me ressaisir

Ami imaginaire
Construction de l’ esprit

Prends le large
Chimère
Soave sia il vento
Je te souhaite bon vent

Publicités

4 Réponses to "Soave sia il vento"

Ces quelques mots pour vous Dominique, avec beaucoup d’amitié.

Marchant sur le chemin, en ce jour enneigé,
J’ai entendu les pleurs que tu ne peux plus taire.
Je suis monté vers toi, jeune fille solitaire
Et puis me suis assis, t’offrant mon amitié.

Ses mots hier encore te donnaient tant de joie
Et t’offraient la promesse de lendemains heureux.
Tu espérais trouver de l’amour en ses yeux
Et qu’il brûlait aussi de ce même feu que toi.

Les lettres scélérates ne tiennent pas promesse
Et te voici livrée à l’humiliante absence.
Ton coeur ne compren pas, qui lui faisait confiance,
Car on ne doit moquer les rêves des princesses.

Consoles toi amie, l’hiver ne dure qu’un temps.
Enfin rentrée chez toi, près de la cheminée,
Réchauffes donc ton coeur, cesses de ruminer,
Prépares dès à présent le retour du printemps.

Magnifique amitié Ronan , en conséquence, j’ ai fait évoluer mon poème … dans votre bon sens ! Avant lui, il y a SMILE de Chaplin, le cas n’ est donc pas désespéré .

Dominique,
Aucun cas n’est désespéré, chaque problème à SA solution.
Cordialement.

Cher ADA, je vais chercher dans mes expériences, les émotions que je pourrais ressentir . C’ est une exploration en moi-même parce que je suis sensible et que je pense pouvoir saisir en partie, les possibles reactions émotionnelles à une situation existante . Ce n’ est pas pour autant que c’ est ce que je ressens . Dans cette poésie  » soave sia il vento » qui a évolué dans la journée grâce à l’ intervention de Patagon qui a éclairé mon inspiration, si la récitante semble souffrir du silence d’ un baulois, ce n’ est pas mon cas du tout . Mais cette pénible émotion de départ était nécessaire pour valoriser le sursaut et dégager l’ impression d’ énergie « bon vent » . Progression dramatique , du confinement psychologique aux amarres des chimères larguées . Et voila, cher ADA, mes poésies sont des fictions même s’ il m’ arrive de me mettre en scène et de m’ inspirer de ma propre vie . Je ne voudrais pas que vous soyez soucieux, mais je vous en remercie . Bien cordialement . PS : j’ apprécie beaucoup vos commentaires, que mon « explication de texte » ne vous dissuade pas de continuer ce dialogue .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

novembre 2010
L M M J V S D
« Oct   Déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
novembre 2010
L M M J V S D
« Oct   Déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Blog Stats

  • 130,794 hits
%d blogueurs aiment cette page :