happy days

Le ciel de novembre

Posted on: 11 novembre 2010

Il pleut
Si fort
L’ eau rebondit au sol
Un gazon transparent

Le chat
Trempé
Se réfugie lentement
Sous une voiture
En stationnement

Les bancs sont glissants
L’ aire de jeux est fermée
Les dernières feuilles tombées
Sont déplacées par l’ ondée

Le ciel est vaste
Maintenant
Que les arbres sont vides

Je vois loin
Une route, des toits
D’ autres arbres

Un monde de novembre
Au-delà du monde
Des beaux jours
Plus loin

Tel ce monde au-delà
Je dois
Imaginer
Qu’ un autre amour
Est plus loin

Comme l’ arbre
Qui cache la forêt
Je ne vois que lui
Je rêve de lui

Je dois me relever
Et avancer

Ou m’ étendre
Seulement rêver

Je dois
Je ne sais pas

Regarder le temps
Passer
Me reposer
Laisser aller

Le laisser partir
Et oublier

Publicités
Étiquettes : , ,

6 Réponses to "Le ciel de novembre"

très jolie peinture et beau poème bravo. Bonne continuation

Merci Lionelle, c’ est gentil de m’ encourager, à bientôt ?

bonsoir Do, je suis très fatiguée ce soir et j’ai lu votre poème de bas en haut et c’est incroyable ! faites-le et vous me direz ce que vous en pensez ou ressentez ! ce texte est très beau, il y a comme un nouveau départ ! demain quand mes idées seront plus claires, je reviendrai ! je vous embrasse !

Bonjour monique . Je n’ écris plus ni ne lis le réseau, je n’ y retourne plus . JJ’ attends votre commentaire promis hier en espérant que vous êtes reposée , Je vous embrasse .

bonjour Do, il est dommage que vous ne veniez plus sur le réseau mais c’est votre liberté ! quelquefois, en regardant à travers les arbres nus, je trouve que c’est le monde qui est vide du ciel ! oui, hier j’ai trouvé que votre texte pouvait se lire aussi de bas en haut, comme un double message (à part quelques lignes) ! oui « lui » peut cacher la forêt beaucoup mieux que l’arbre parce que son ombre est trop grande peut-être disproportionnée ?…… pour inverser Novembre, alors plus loin sont les beaux jours, en regardant devant soi, la page de novembre va se tourner, aller de l’avant et parler du printemps de son renouveau en tout ! ……. « ou m’étendre…seulement rêver » mais on peut aussi entendre rêver de s’étendre dans un lieu, un refuge, c’est possible, il y a la vraie vie !

ce personnage est attachant, très joli texte mélancolique illustré par ce beau paysage calme et coloré, cette rivière qui suit son cours inlassablement, éternel miroir des saisons qui passent !

je vous embrasse Do !

Hello Monique, j’ ai été meurtrie par un comportement hallucinant auquel je ne m’ attendais certes pas, j’ aurais fait l’ économie d’ un déplacement de 16h de voiture … Mes poesies sont des fictions, » lui » est imaginaire , un peu comme l’ autre qui joue des rôles qui ne supportent pas la lumière du jour . Baisers .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

novembre 2010
L M M J V S D
« Oct   Déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
novembre 2010
L M M J V S D
« Oct   Déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Blog Stats

  • 130,407 hits
%d blogueurs aiment cette page :