happy days

Un bourgeon jaune

sur la branche sombre

le forsythia en éclaireur

(Copyright)

image(Carole Rabe)

Publicités

Il a neigé sur le camelia

blancs

des pétales d’ eau

givrée

 

(copyright)

image(moineaux et sazanka-ou camelia, Hiroshige 1797-1858)

Étiquettes : , , ,

image(Copyright)

Ce disque blanc

Que l’ on dit d’ argent

Cette étrange et pâle face

Qui tremble à la surface

De l’ océan

Quand l’ eau attirée

Puis repoussée

Du rivage

Reflète comme un visage

La lune
.

Et voilà une

Danseuse étoile

Et le corps de ballet

Gracieuses méduses

Diaphanes transparences

Graciles filaments

Oscillants

Au gré des lents courants
.

La sourde source de lumière

Quand elle est entière

Depuis le ciel les appelle

Les inspire comme muse

Et régit

Leur chorée

Ainsi

Que les marées
.

De la lune à la terre

Baigne un grand mystère

L’ homme médusé observe

Et rêve l’univers

(Copyright)

Étiquettes : ,

A travers mon verre

De rosé

Je vois la vie en rose
.

Il est quelle heure

Albert Schweitzer

Au gousset

D’ or du docteur

Suisse
.

Minuit est sombre

Et je suis noire

Je vois une ombre

Dans le miroir
.

Sus 

Au bourdon

Du carillon

Et de mes bleus à l’ âme
.

A mon grand dam

Le verre est vide

A travers lui

Je vois la vie

Et pour de vrai

Ce n’ est pas gai

Tout ce vide
.

Encore une tournée

Pour réinventer

L’ éventail des couleurs

Du teintier
.

Quand je suis grise

Je vois tout rose

Et alors ivre

J’ ose

Tenter le bonheur

De vivre

(Copyright)
image(La buveuse, Pieter de Hooch)

Étiquettes : , ,

Les feuilles de l’ éphéméride 

sont devenues vert tendre

cest le printemps

image(Childe Hassam, Pont Royal Paris 1897)

(Copyright)

Étiquettes : ,

Le vieux a grimpé dans son auto

Mobile, il ne l’ est plus trop

A cheval , il irait au trot

Combien de chevaux

Dans sa deux chevaux ?

Ses descendants

l’ avaient sommé

De descendre

de sa trottinette ,

patiner n’ est pas jouer

Il fait des sommes

Tout éveillé

Bouger

n’ est pas de tout repos

Poser pied à terre

C’ est aller au cimetière

Le vieux n’ est pas pressé

Il ira à pieds

Devant

D’ ici-la

Décéder

Il n’ est pas décidé

Ce n’ est pas dans ses plans

En attendant

Il monte dans l’ arbre

Choisit une belle branche

S’ y assoit comme sur un banc

Et regarde le vent.image(Copyright)

Étiquettes :

Quand l’ hiver sera froid
Nous entrerons dans le jardin d’ hiver
Celui qui est clos de verre
Et nous contemplerons alors
La nature
Au repos dehors à l’ air
Depuis le carreau

Nous lirons au chaud
Jusqu’à l’ heure du thé

Les roses anglaises
Vieux rose
Du service hérité
Sembleront comme cueillies
Du jour
Bouquets de porcelaine
Aux teintes jamais fanées

La pluie de neige
Qui brouille la vue
Comme à travers
Un verre cathédrale
Pourra tomber
Glacée
Et redessiner le paysage
Ainsi une aquarelle gorgée

L’ eau qui rebondit et glisse sur le toit
Puis descend
En un joyeux concert
Par la gouttière
Remplira heureusement
Le profond tonneau en bas

Et si le chat est surpris
Par l’ intempérie
L’ air tout rabougri
Nous lui ouvrirons la porte
Nous le sècherons bien
Avant qu’ il ne se love dans les coussins
Toutes griffes rentrées
Pour un repos douillet

(Copyright)

image(Sylvia Baldeva Après la pluie)

Étiquettes :
octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

miscellaneous

Archives

Commentaires récents

Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
Darie sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
papy yabalou sur Haïku jaune
octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 130,797 hits
%d blogueurs aiment cette page :