happy days

image(Copyright)

Ce disque blanc

Que l’ on dit d’ argent

Cette étrange et pâle face

Qui tremble à la surface

De l’ océan

Quand l’ eau attirée

Puis repoussée

Du rivage

Reflète comme un visage

La lune
.

Et voilà une

Danseuse étoile

Et le corps de ballet

Gracieuses méduses

Diaphanes transparences

Graciles filaments

Oscillants

Au gré des lents courants
.

La sourde source de lumière

Quand elle est entière

Depuis le ciel les appelle

Les inspire comme muse

Et régit

Leur chorée

Ainsi

Que les marées
.

De la lune à la terre

Baigne un grand mystère

L’ homme médusé observe

Et rêve l’univers

(Copyright)

Étiquettes : ,

A travers mon verre

De rosé

Je vois la vie en rose
.

Il est quelle heure

Albert Schweitzer

Au gousset

D’ or du docteur

Suisse
.

Minuit est sombre

Et je suis noire

Je vois une ombre

Dans le miroir
.

Sus 

Au bourdon

Du carillon

Et de mes bleus à l’ âme
.

A mon grand dam

Le verre est vide

A travers lui

Je vois la vie

Et pour de vrai

Ce n’ est pas gai

Tout ce vide
.

Encore une tournée

Pour réinventer

L’ éventail des couleurs

Du teintier
.

Quand je suis grise

Je vois tout rose

Et alors ivre

J’ ose

Tenter le bonheur

De vivre

(Copyright)
image(La buveuse, Pieter de Hooch)

Étiquettes : , ,

Les feuilles de l’ éphéméride 

sont devenues vert tendre

cest le printemps

image(Childe Hassam, Pont Royal Paris 1897)

(Copyright)

Étiquettes : ,

Le vieux a grimpé dans son auto

Mobile, il ne l’ est plus trop

A cheval , il irait au trot

Combien de chevaux

Dans sa deux chevaux ?

Ses descendants

l’ avaient sommé

De descendre

de sa trottinette ,

patiner n’ est pas jouer

Il fait des sommes

Tout éveillé

Bouger

n’ est pas de tout repos

Poser pied à terre

C’ est aller au cimetière

Le vieux n’ est pas pressé

Il ira à pieds

Devant

D’ ici-la

Décéder

Il n’ est pas décidé

Ce n’ est pas dans ses plans

En attendant

Il monte dans l’ arbre

Choisit une belle branche

S’ y assoit comme sur un banc

Et regarde le vent.image(Copyright)

Étiquettes :

Quand l’ hiver sera froid
Nous entrerons dans le jardin d’ hiver
Celui qui est clos de verre
Et nous contemplerons alors
La nature
Au repos dehors à l’ air
Depuis le carreau

Nous lirons au chaud
Jusqu’à l’ heure du thé

Les roses anglaises
Vieux rose
Du service hérité
Sembleront comme cueillies
Du jour
Bouquets de porcelaine
Aux teintes jamais fanées

La pluie de neige
Qui brouille la vue
Comme à travers
Un verre cathédrale
Pourra tomber
Glacée
Et redessiner le paysage
Ainsi une aquarelle gorgée

L’ eau qui rebondit et glisse sur le toit
Puis descend
En un joyeux concert
Par la gouttière
Remplira heureusement
Le profond tonneau en bas

Et si le chat est surpris
Par l’ intempérie
L’ air tout rabougri
Nous lui ouvrirons la porte
Nous le sècherons bien
Avant qu’ il ne se love dans les coussins
Toutes griffes rentrées
Pour un repos douillet

(Copyright)

image(Sylvia Baldeva Après la pluie)

Étiquettes :

Voici un arbre à lettres pour écrire poèmes et voeux.

BONNE ANNÉE !!!

image(Copyright)

Étiquettes : ,

Il était une fois, en un temps et un lieu, un village de sapins dans la montagne.
L’ air en était délicieusement parfumé et l’ on y excellait de bonne santé.

Cette sapinière aurait pu sembler somme toute ordinaire mais elle ne l’ était pas.

Tous les ans après sa grande tournée de Noël, Santa Claus offrait aux lutins et aux rennes , une semaine de remise en forme bien méritée dans ce merveilleux domaine si paisible et bien aéré.

L’ épouse du père Noël, chaque année, préparait des surprises pour les braves aides de son cher mari, en guise de gratitude, et les expédiait pour qu’ elles soient livrées le lendemain de Noël par Santa-Express et les sapins en accusaient réception.

Les beaux arbres verts adoraient cette période de l’ année.

C’ était comme si une fête foraine magique s’ installait au village.

L’ habituel devenait extraordinaire, un bonhomme de neige, des glissades, des empreintes de pieds et de sabots dans la poudreuse, des rires, du ski, de la luge, des raquettes en peau, et des boules de neige qui volaient dans tous les sens et les arbres n’ étaient pas les moins visés ; alors, ils secouaient leurs longues branches et à leur tour ensevelissaient sous les flocons légers qui les recouvraient, les audacieux lanceurs.

Quel amusement !

L’ Ancien, le plus âgé des sapins veillait sur ce petit monde afin que tout aille bien.

Sait-on jamais…

Il dominait par sa taille mais il commençait à blanchir au sommet et chacun de lui dire que c’ était joli cette neige éternelle sur la cime .

Il était bienveillant avec tous mais ne quittait pas des yeux son petit protégé, encore bien jeune.

Ce petit arbre sain et vigoureux était sorti de terre un jour, à la stupéfaction de sa famille, la tête en bas, il était né à l’ envers.

Son langage partait aussi, un peu, dans tous les sens et il était ainsi une proie facile pour ses camarades qui se moquaient de lui.

Ils l’ avaient surnommé le sapin  » Sinpa » parce qu’ il mélangeait, parfois, les syllabes et les lettres et comme c’ était un brave petit arbre sans malice, il était fier de porter ce nom qu’ il croyait sympa !

L’ Aîné avait décidé de l’ aider après l’ école le jour où Sinpa dit  » les chasseurs lapins » au lieu des « chasseurs alpins », il fallait vraiment faire quelque chose.

Mais, le mot qu’ il ne réussit jamais à prononcer et qui le rendait littéralement malade quand il essayait,  c’ était « hypochondriaque « .

La sapinière était dans tous ses états, elle allait recevoir les chers hôtes .

Il faut dire que le jour de leur arrivée , le 26 décembre, était un jour spécial.

En effet, on désignait l’ arbre de l’ année, celui qui allait collecter tous les présents arrivés et autour duquel on allait faire des rondes, danser , chanter et veiller le soir en chuchotant, quand la nuit bleu foncé donnerait de la couleur au feu allumé.

C’ était un jour de grande joie sauf pour Sinpa qui avait le cœur un peu serré, c’ était le moment de l’ année où il se sentait trop différent ; si les lutins et les rennes l’ aimaient bien, ce n’ est pas pour autant qu’ ils penseraient à le choisir. Il sortait vraiment du lot.

Et puis cette année-là, on s’ en souviendra toujours, le lutin-geek arriva en brandissant sa tablette et en sautant partout d’ entrain !

Il montrait à chacun la décoration de fêtes d’ un grand magasin réputé à Paris, France.

image(Copyright)

Un immense sapin à l’ ENVERS décoré du pied à la tête, descendait du dôme en verrière (classé aux Monuments historiques) pour venir effleurer de sa cime le rayon boules de Noël, au milieu du rez-de-chaussée.

Et on voyait tous les clients admiratifs qui levaient le nez en disant « HO, HA, regardez cela !!! »

Alors, cette année-là, à l’ unanimité, ce qui n’ était jamais arrivé, on choisit Sinpa pour être le sapin de l’ année.

Et vous savez quoi, ce fut un excellent choix parce qu’ on pouvait mieux regrouper tous les cadeaux de la mère Noël, il y avait bien plus de place sous le sapin et aussi, on prit conscience de la convivialité, pour la même raison , à se réunir au pied ( à la cime) de Sinpa qui laissait plein d’ espace pour tout le monde.

Et voilà.

(Copyright)

Étiquettes :
septembre 2016
L M M J V S D
« Août    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

miscellaneous

Archives

septembre 2016
L M M J V S D
« Août    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 125,808 hits
%d blogueurs aiment cette page :